Amère, une organisatrice quitte la CAQ

Sylvie Asselin espérait représenter le parti de François... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Sylvie Asselin espérait représenter le parti de François Legault (photo) lors des prochaines élections générales, en octobre 2018. Avec le passage de Vincent Caron à la CAQ, elle estime désormais que ses chances sont nulles.

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le passage de l'organisateur libéral Vincent Caron à la Coalition Avenir Québec crée un certain remous chez des caquistes. Il vient d'entraîner la démission de la présidente de l'association caquiste de Portneuf.

Sylvie Asselin espérait représenter le parti de François Legault lors des prochaines élections générales, en octobre 2018. Même si la direction ne lui avait fait aucune promesse en ce sens, elle estime désormais que ses chances sont nulles et que la CAQ choisira l'ex-libéral Vincent Caron, lequel n'a pas caché qu'une candidature caquiste l'intéresse.

Jusqu'à la fin mars, M. Caron dirigeait le bureau de circonscription du député libéral de Portneuf, Michel Matte. Il dirigeait également l'association libérale de la circonscription.

Il a remis sa démission en accusant le premier ministre et chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, d'être trop tolérant devant l'immigration et les questions identitaires. Dans sa lettre de démission, il précisait être d'origine française et donc, bien placé pour mesurer «l'importance d'anticiper et de solutionner» les défis de l'intégration «avant d'atteindre un point de non-retour».

Il accusait M. Couillard de traîner un «malaise identitaire». C'est dans cette même missive, datée du 31 mars, qu'il annonçait joindre la Coalition avenir Québec.

«Pas mieux que les libéraux»

Dans les états-majors libéraux et caquistes, on s'est échangé, mardi, un article tout frais du Courrier de Portneuf dans lequel la présidente de l'association caquiste de la circonscription, Sylvie Asselin, annonce sa démission. «La CAQ a préféré faire un pied de nez aux libéraux plutôt que de laisser les membres décider» de l'identité du prochain candidat de la Coalition avenir Québec dans Portneuf, y déclare-t-elle, amère.

«À l'interne, la CAQ n'est pas mieux sur le plan éthique que les libéraux», ajoute-t-elle.

À la direction de la Coalition avenir Québec, on insiste pour dire que Mme Asselin n'était pas au parti depuis longtemps. On affirme qu'aucune promesse de candidature ne lui a été faite, non plus qu'à l'ancien libéral Vincent Caron.

Certains caquistes parient néanmoins sur le fait qu'il sera le candidat de François Legault dans Portneuf lors des prochaines élections générales. À suivre.

Dans sa lettre annonçant son départ du Parti libéral du Québec, M. Caron ne manquait pas de faire l'éloge de son nouveau parti d'adoption. Il affirmait qu'il «place au centre de sa démarche les préoccupations et les valeurs de toutes les familles du Québec».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer