Lessard «pogné» avec la Davie

Malgré les retards et l'explosion de la facture,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Malgré les retards et l'explosion de la facture, le ministre des Transports se dit «pogné» avec le chantier de Lévis.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il en coûterait entre 50 et 100 millions $ pour sortir les deux traversiers en construction chez Davie Canada et faire terminer les travaux ailleurs, a indiqué lundi le ministre Laurent Lessard.

Malgré les retards et l'explosion de la facture, le ministre des Transports se dit «pogné» avec le chantier de Lévis. 

«Ça coûte entre 50 et 100 millions pour les sortir et aller les faire finir, a déclaré M. Lessard. Ce n'est pas comme une voiture dont tu as enlevé les pneus et que tu dis : "Remettez-moi des pneus et on sort de là". (...) On ne peut pas entrer en disant : "On va aller les prendre, on les saisit puis on les sort.»

La Société des traversiers du Québec (STQ) n'a toujours pas d'évaluation de la facture finale pour les deux navires, qui doivent assurer la liaison entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac. Les différentes parties procèdent présentement à des évaluations.

Québec a décaissé jusqu'à maintenant 105 des 125 millions $ prévus au contrat. Les deux traversiers sont respectivement complétés à 90% et à 70%. Ils devaient être complétés à l'automne 2015. 

Davie Canada soutient que les retards et les coûts découlent de demandes supplémentaires de la STQ faites en cours de chantier. 

Une situation «très frustrante», convient le ministre Lessard. «Les Québécois sont aussi impatients que nous de recevoir ces bateaux-là, a-t-il affirmé. (...) Les parties sont plus avec des avocats que des ingénieurs pour essayer de finir ce contrat.» 

Le ministre a refusé de dire s'il ferait à nouveau affaire avec le chantier lévisien. «C'est prématuré, a-t-il déclaré. Tout le monde reconnaît que c'est un grand chantier. Ils gagnent des prix. Sur ceux-là (les deux traversiers), il y a un problème.»

Un pont moins cher?

Le débat sur la construction d'un pont pour enjamber le fjord entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac ne date pas d'hier. Une étude de Génivar en 2009 a évalué la construction à quelque 900 millions $. La Société du pont sur le Saguenay considère que ces coûts sont exagérés. 

Le ministre des Transports se rendra en Norvège et en Suède au cours des prochains mois pour prendre des informations au sujet des véhicules électriques. Il en profitera pour visiter des infrastructures qui, semble-t-il, pourraient être plus économiques en raison d'une nouvelle technologie. 

«Il ne faut pas être bête et méchant dans la vie, a dit M. Lessard. Si ça ne se faisait pas dans le temps, peut-être que ça coûtait un 1 milliard $... Il faut aller vérifier. Tout le monde lève des hypothèses. Tant qu'à être là, ce n'est pas pire d'aller vérifier à fond.»

Mais il est clair que les traversiers arriveront d'abord et avant tout. 

La VG à la STQ

D'autre part, en interpellation, la Coalition avenir Québec a réitéré sa demande que la Vérificatrice générale mette son nez dans le «dysfonctionnement généralisé» de la STQ. Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a évoqué des dépassements de coût non seulement pour les traversiers, mais aussi pour la construction des quais de Sorel, de Matane, de Tadoussac et de Lévis. Il s'inquiète aussi de la baisse d'achalandage sur les traversiers de la STQ, alors que la masse salariale de la société d'État suit une courbe inverse. L'organisation «croule sous la bureaucratie», a fait valoir M. Martel.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer