Un peu d'air pour les contribuables

Le quatrième budget Leitao déposé mardi contient une... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le quatrième budget Leitao déposé mardi contient une surprise intéressante: une baisse d'impôt.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De la musique aux oreilles du contribuable. Il en aura un peu plus dans ses poches. La baisse d'impôt et l'élimination de la taxe santé laisseront quelque 800 millions $ de plus aux ménages québécois.

Le quatrième budget Leitao déposé mardi contient une surprise intéressante: une baisse d'impôt inattendue.

Pour ce faire, le gouvernement fait passer la première tranche de revenu «protégée de l'impôt» de 11635$ à 14890$. Le fisc ne viendra donc pas grignoter en-deçà de cette somme. Pour tout le monde, cela représentera individuellement un gain annuel de 55$. La différence se fera sentir dans le rapport d'impôt de 2017. Elle prive le gouvernement de 294 millions $ en revenus.

Le budget déposé mardi a par ailleurs confirmé les informations qui circulait sur l'abolition devancée de la taxe santé. La quasi-totalité des contribuables pourront en profiter dans leur déclaration de 2016. Québec a en effet choisi non seulement d'abolir plus vite la portion restante de cette taxe en 2017, mais aussi de retourner celle qui devait être payée en 2016.

La taxe santé est fixée de façon progressive par les Québécois, selon trois paliers de revenus. Elle était de 50$ pour un revenu personnel de 41000$ et moins, et de 175$ pour la tranche de 41000$ à 135000$. Pour ces deux catégories de contribuables, la taxe qui devait être payée en 2016 sera remboursée entièrement. Et elle n'existera plus en 2017.

La troisième fourchette, celle des 135000$ à 160000$ et plus, prévoit une taxe santé proportionnelle au revenu jusqu'à un maximum de 1000$. Ceux qui appartiennent à cette catégorie auront un remboursement de 175$ maximum. Mais les plus riches, ceux qui paient 1000$, n'auront pas droit à ce cadeau pour 2016. Ils doivent payer leur taxe santé au complet.

N'empêche, pour 2017, la taxe santé est abolie au complet pour tout le monde. Les plus riches, ceux qui payaient le plus, sont donc ceux qui obtiennent la plus grosse baisse d'impôts en espèces sonnantes et trébuchantes. Toutefois, plaide-t-on au ministère des Finances, en termes de pourcentage de revenus, ce sont ceux pour qui le gain est le plus faible. 

En tout, l'abolition de la taxe santé et son remboursement pour 2016 coûte 473 millions $ au trésor québécois.

Pour un ménage de deux revenus de 35000$ chacun, la baisse d'impôt et l'abolition de la taxe santé représente un allègement fiscal de 210$. Pour un couple dont chaque membre gagne 45000$, cela totalise 460$.

Pour le porte-parole péquiste en matière de Finances, Nicolas Marceau, l'allègement fiscal n'équivaut pas à l'alourdissement du fardeau imposé par les libéraux depuis leur arrivée au pouvoir. Malgré l'annonce de mardi, le contribuable demeure perdant de quelque 900$ par année, calcule-t-il. «C'est cynique», a-t-il déclaré.

L'allègement fiscal offert ne représente «rien pour écrire à sa mère», a commenté le chef caquiste, François Legault. La baisse d'impôt de 1$ par semaine, ce n'est «même pas un café chez Tim Hortons», a raillé le caquiste François Bonnardel.

La solidaire Manon Massé a noté que l'allègement fiscal enlève de l'argent dans «notre portefeuille collectif».

Même s'il s'agit d'un «pas dans la bonne direction», Carl Vallée, de la Fédération canadienne des contribuables, y voit un bris de la promesse libérale de partager tout surplus entre une baisse d'impôt et un remboursement de la dette.

D'autre part, les propriétaires qui songent à redonner un brin de jeunesse à leur maison seront heureux d'apprendre le maintien pour une autre année du programme RénoVert. Ce crédit d'impôt pour les rénovations écoresponsables peut atteindre 10000$. L'aide fiscale équivaut à 20% du montant investi qui s'applique à partir d'un plancher minimal de dépenses de 2500$. L'isolation d'un toit ou d'une fondation et l'installation de portes et fenêtres homologuées ENERGY STAR, par exemple, sont au nombre des dépenses admissibles.

«C'est un progamme qui fonctionne bien», a noté le ministre des Finances, mardi.

La dette nette augmente, son poids dans le PIB diminue

Au 31 mars 2017, la dette brute du Québec devrait afficher 206 milliards $. Elle devrait s'établir à 52,7 % du PIB. Une légère diminution par rapport à la situation il y a un an (53,4 % du PIB). Le ministre des Finances, Carlos Leitão, veut la faire passer à 52 % à la fin de l'exercice financier 2017-2018 et, éventuellement, à 45 % du PIB en mars 2026. En termes absolus, la dette brute de la Belle Province augmentera de 3,9 milliards $ en 2017-2018 en raison des investissements en immobilisations et des placements, prêts et avances. Les investissements en immobilisations et les placements, prêts et avances continueront à hausser la dette brute de 5,8 milliards $ alors que les versements au Fonds des générations vont entraîner une réduction de la dette brute de 2,5 milliards $. Gilbert Leduc




À lire aussi

  • Budget Leitao: les gagnants et les perdants

    Actualités

    Budget Leitao: les gagnants et les perdants

    Le budget déposé mardi par le ministre des Finances, Carlos Leitao, a fait des gagnants et des perdants, tout en laissant un bilan mitigé pour... »

  • Un budget pour les élections

    Politique

    Un budget pour les élections

    Quatrième budget en main, le gouvernement Couillard invite les Québécois à le réélire en 2018 et à lui faire confiance jusqu'en 2022. »

  • Brigitte Breton | De gratteux à généreux

    Brigitte Breton

    De gratteux à généreux

    ÉDITORIAL / Allègement fiscal pour 4,3 millions de Québécois et investissements dans les secteurs clefs de l'éducation et de la santé. Est-ce assez... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer