Le budget «de l'espoir retrouvé», annonce Couillard

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard... (La Presse, François Roy)

Agrandir

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard

La Presse, François Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
Drummondville

De passage à Drummondville, samedi, le premier ministre Philippe Couillard a affirmé que son gouvernement présentera le 28 mars prochain un «beau budget» qui symbolisera «l'espoir retrouvé».

«Non seulement Carlos (Leitao, ministre des Finances) va déposer un budget équilibré pour la troisième fois, mais il va prévoir cinq ans d'équilibre budgétaire par la suite», a déclaré le premier ministre en matinée devant quelques dizaines de militants et députés réunis dans un hôtel du centre-ville de Drummondville.

«On va le baptiser ensemble, on va l'appeler le budget de l'espoir retrouvé, de la capacité de faire nos choix», a-t-il ajouté.

M. Couillard participe samedi à deux colloques régionaux dans le Centre-du-Québec et en Estrie. Ces événements s'arrêteront dans toutes les régions de la province en vue des élections générales de 2018.

Le premier ministre a tenu à souligner que son gouvernement incarne le fameux changement qui est réclamé aux quatre coins du monde puisqu'il a «sorti le Québec de l'habitude des déficits».

Selon lui, le gouvernement libéral est aussi doté de l'expérience requise pour gérer la province dans un contexte mondial instable.

«Ce n'est pas le temps de confier le Québec à des bricoleurs. C'est le temps d'aller vers l'expérience, la constance et les vraies priorités», a-t-il dit, reprochant notamment au chef de la Coalition avenir Québec, François Legault de vouloir toucher au Fonds des générations.

M. Couillard a par ailleurs promis de défendre vigoureusement la gestion de l'offre et le bois d'oeuvre auprès des Américains.

«Vous voulez discuter de la gestion de l'offre? Ok, on va faire un deal. Il aime ça, M. Trump, les deals. Le deal qu'on va faire c'est que vous allez arrêter complètement de subventionner l'agriculture américaine, puis là on va commencer à jaser», a-t-il lancé.

À Drummondville, le premier ministre était notamment accompagné du ministre des Transports, Laurent Lessard, qui est pris dans la tourmente depuis l'immense tempête de neige survenue plus tôt cette semaine qui a provoqué une onde de choc dans la province.

La question n'a pas été abordée lors d'un point de presse de seulement quelques minutes qui a été dominé par les enjeux régionaux.

Philippe Couillard se dirigera en après-midi à Sherbrooke.




À lire aussi

  • Baisse d'impôt à l'horizon

    Politique

    Baisse d'impôt à l'horizon

    Le gouvernement Couillard allégera le fardeau fiscal des Québécois si, et seulement si, la croissance économique est au rendez-vous. Or, elle devrait... »

  • Gilbert Lavoie | <i>La tempête torpille «le plan»</i>

    Gilbert Lavoie

    La tempête torpille «le plan»

    CHRONIQUE / La politique est devenue plus imprévisible que la météo au Québec, cette semaine. Depuis quelques jours, le gouvernement Couillard... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer