Baisse d'impôt à l'horizon

Le ministre des finances, Carlos Leitão, a aussi indiqué... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le ministre des finances, Carlos Leitão, a aussi indiqué que des réinvestissements dans les réseaux de la santé et de l'éducation figureront dans l'exercice budgétaire à venir.

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard allégera le fardeau fiscal des Québécois si, et seulement si, la croissance économique est au rendez-vous. Or, elle devrait l'être, selon ses propres prévisions.

Le budget 2017-2018 de l'État québécois sera présenté le 28 mars a annoncé, mardi, le ministre des Finances, Carlos Leitão.

À ses côtés, Philippe Couillard a indiqué que le désir de son gouvernement, «c'est de remettre de l'argent dans les poches des Québécois».

«On l'a déjà fait ; on veut continuer à le faire. On est prêt à aller plus loin.»

Tirant sur la Coalition avenir Québec, le premier ministre a cependant prévenu qu'«une baisse d'impôt, ça ne se finance pas avec la carte de crédit des enfants. Ça ne se finance pas par la dette».

Pas question, donc, de baisser de 500 $ l'impôt des contribuables gagnant moins de 150 000 $ en réduisant les versements au Fonds des générations, comme le réclame le caquiste François Legault, a-t-il tenu à dire.

Une réduction d'impôt «ça se finance par la croissance économique», a insisté M. Couillard.

«Alors, y aura-t-il un geste de plus? On le souhaite...» Il a parlé d'un «geste de plus» en rappelant l'abolition de la «taxe santé».

Des réinvestissements dans les réseaux de la santé et de l'éducation figureront dans l'exercice budgétaire à venir, a indiqué Carlos Leitão.

Des réinvestissements? Au Parti québécois, on les met en doute. Entouré de ses députés Diane Lamarre et Alexandre Cloutier, le chef péquiste Jean-François Lisée a affirmé qu'il y a eu des annonces «bidon» à cet égard.

«Ce gouvernement, qui est extraordinairement efficace pour couper, est incapable de respecter ses promesses de réinvestissement», a pesté M. Lisée.

Dans le domaine de la santé, 293 millions $ qui devaient être réinvestis d'ici le 31 mars ne l'avaient toujours pas été en décembre. En éducation, c'est 627 millions $.

«Parfois, il y a plus de retard dans le décaissement des sommes. Ça dépend des réseaux. Pas du gouvernement», a dit M. Couillard.

Carlos Leitão a assuré que toutes les sommes promises auront été dépensées au terme de l'année fiscale 2016-2017.

Données incomplètes, dit Couillard

À la lumière de données de l'Institut de la statistique du Québec, le caquiste François Legault s'est désolé de constater que le Québec se classe dernier au Canada quant au «revenu disponible par habitant».

Pour le premier ministre, ces données sont cependant incomplètes. Elles ne tiennent pas compte des services offerts et des transferts fiscaux plus élevés au Québec qu'ailleurs au Canada.

«Si on prend une famille de deux parents et de deux enfants de 3 et 4 ans qui fréquentent les services de garde, jusqu'à un revenu familial de 130 000 $, elle a plus d'argent dans ses poches que la famille ontarienne et beaucoup plus que la famille moyenne canadienne», a soutenu le premier ministre.

Évoquant le budget à venir, François Legault l'a mis au défi d'honorer son engagement de consacrer la moitié des surplus budgétaires à des baisses d'impôt. Cet engagement a été pris en campagne électorale, en 2014.

Au cours des neuf premiers mois de l'année financière 2016-2017, le gouvernement affichait un surplus budgétaire de 2,3 milliards $. En tenant compte des versements effectués au Fonds des générations, ce surplus s'élève à 3,8 milliards $.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer