La circonscription Sainte-Marie-Saint-Jacques maintenue

C'est Manon Massé qui détient présentement la circonscription... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

C'est Manon Massé qui détient présentement la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La solidaire Manon Massé a remporté sa lutte pour préserver sa circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques dans la nouvelle carte électorale.

La proposition de la Commission de représentation électorale (CRE) de fusionner le fief de la solidaire avec sa voisine de Westmount-Saint-Louis a occasionné une levée de boucliers. Mme Massé s'indignait du manque de consultation préalable au changement et l'absence de cohérence du nouveau tracé.

La version finale de la carte, publiée jeudi matin dans la gazette officielle du Québec, maintient la circonscription défendue par la solidaire.

«Quelle victoire pour les gens du Centre-Sud», a claironné Mme Massé dans un gazouillis.

Au bureau du Directeur général des élections, la porte-parole Julie St-Arnaud Drolet réitère qu'aucun critère partisan n'a d'influence sur le scénario retenu. «Nous pensions que notre proposition de réunir le centre-ville de Montréal dans une même circonscription serait rassembleuse, a-t-elle indiqué. Mais il y a eu des commentaires portés à notre attention à l'effet que les communautés naturelles de ce milieu n'avaient pas une homogénéité satisfaisante pour rassembler les gens.»

Le DGE est revenu à sa proposition initiale de fusionner deux autres circonscriptions montréalaises, Outremont et Mont-Royal, toutes deux détenues par des ministres : Hélène David et Pierre Arcand. Y aura-t-il une investiture entre les deux pour savoir qui défendra les couleurs du PLQ dans la nouvelle circonscription? Cela reste à voir.

«Lorsqu'on a refait la réflexion, cette proposition nous semblait celle qui venait respecter le mieux les critères prévus dans la loi, à savoir l'égalité du vote de chaque électeur», explique Mme St-Arnaud Drolet, qui note que les communautés naturelles y sont plus homogènes.

Maurice Richard honoré

Une autre qui trouvera son compte dans la nouvelle carte est la députée libérale de Crémazie, Marie Montpetit, qui souhaitait voir sa circonscription rebaptisée au nom du légendaire Maurice Richard. Ses voeux sont exaucés. Ce ne sont pas uniquement les exploits sportifs qui ont été pris en compte. «On a reconnu son implication communautaire au regard du sport amateur, explique Mme St-Arnaud Drolet. Il a été un personnage marquant pour l'ensemble des Québécois et il a habité les lieux pendant une cinquantaine d'années.»

Sans surprise, la circonscription de Saint-Maurice, en Mauricie, est fondue dans ses voisines. Deux nouvelles circonscriptions naissent de ces disparitions: Des Plaines et Prévost, dans les Laurentides et Lanaudière.

Le DGE doit revoir la carte électorale après deux élections pour tenter de balancer leur poids démographique.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer