Troisième lien: une rencontre politique annulée à la dernière minute

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, devait présenter...

Agrandir

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, devait présenter en personne les données sur la circulation entre les deux rives qu'il a fait préparer par ses fonctionnaires. Mais mercredi, date fixée pour la réunion, le rendez-vous a été annulé à moins de deux heures d'avis.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La rencontre du comité de coordination politique du troisième lien routier Québec-Lévis a été annulée à la dernière minute mercredi.

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, devait présenter en personne les données sur la circulation entre les deux rives qu'il a fait préparer par ses fonctionnaires. Il s'agit d'une actualisation de l'étude origine-destination de 2011, à laquelle il faut ajouter les débits comptabilisés et les images captées aux points chauds près des ponts de Québec et Pierre-Laporte.

L'analyse gouvernementale a été commandée à l'automne et était prête avant les Fêtes, mais elle a été transmise le 20 janvier aux maires de Québec et de Lévis, Régis Labeaume et Gilles Lehouillier, ainsi qu'aux ministres responsables des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, François Blais et Dominique Vien. Dans les jours suivants, la Ville de Québec transmettait ses commentaires et questions au ministre. 

Le ministre Lessard, qui a promis de rendre les données accessibles aussi au grand public, voulait d'abord en discuter avec les décideurs politiques. Mais mercredi, date fixée pour la réunion, le rendez-vous a été annulé à moins de deux heures d'avis. 

Selon les maires, la décision a été prise par le ministre. Selon le cabinet des Transports, les participants ont plutôt «convenu qu'ils allaient remettre la rencontre un peu plus tard» pour «bonifier l'ordre du jour». «Il n'y a pas de maire choqué qui ne voulait pas venir», a illustré l'attaché de presse Mathieu Gaudreault, évoquant une reprise d'ici deux semaines. 

L'attaché de presse du maire Labeaume a verbalisé la déception de son patron, qui souhaite débattre rapidement du sujet de l'heure dans la région de Québec. «Nous sommes prêts depuis un bon moment. On souhaite que le dossier avance», a commenté Paul-Christian Nolin. 

La Ville de Québec a présenté sa propre analyse de la circulation autour des points à la fin octobre et concluait alors qu'un autre pont ou un tunnel serait éventuellement nécessaire et qu'il devrait être construit à l'ouest. 

Même dépit à Lévis. «On est déçus que la rencontre soit annulée et on espère qu'elle sera reprise le plus tôt possible», a indiqué Zoé Couture, porte-parole du maire Lehouillier. 

Plus tôt en journée, l'élu de la rive sud a cependant qualifié d'«excellente nouvelle» la création d'un bureau de projet sur le troisième lien. Selon lui, le ministre des Transports Laurent Lessard «livre la marchandise» dans ce dossier. 

Sans exiger de somme d'argent précise, le maire a dit souhaiter que le comité ait les moyens de ses ambitions. «J'aimerais qu'on donne à ce bureau-là tous les moyens pour réaliser et préparer des scénarios optimal [sic] qui permettraient d'aller au meilleur coût possible», lance-t-il. 

M. Lehouillier espère également que le bureau de projet se penche sur le type de gestion (public ou privé), sur le péage, et sur un échéancier réaliste des travaux. 

Avec Patricia Cloutier




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer