LANEQ attend une nouvelle offre

LANEQ est en grève depuis le 24 octobre.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

LANEQ est en grève depuis le 24 octobre.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Maintenant que le Conseil du trésor a fait la démonstration que leur offre est «la moins bonne de toute la fonction publique», les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) s'attendent à une nouvelle proposition.

Vendredi, le président de LANEQ, Me Jean Denis, et son négociateur, Luc Bruno, ont remercié le président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, d'avoir dévoilé publiquement la veille les détails de son offre aux juristes. 

«À notre avis, c'est clair, le ministre Moreau ne peut plus prétendre nous avoir fait une offre équivalente aux procureurs», a déclaré Me Denis. 

Québec évalue à 9,05 % sur cinq ans sa proposition aux juristes, soit moins que le 9,15 % obtenu par les fonctionnaires du front commun. Les procureurs de la Couronne, avec lesquels les juristes souhaitent obtenir la parité, se sont entendus pour 10 % en quatre ans. Néanmoins, le trésor soutient qu'au net, en tenant compte de l'ensemble de la rémunération globale, juristes et procureurs ont la même chose dans leurs poches. D'après LANEQ, l'écart est plutôt de 5300 $ à l'avantage des procureurs. 

«Soit ils ne savent pas compter, ou alors ils ne disent pas tout, a lancé Me Denis. Moi, je crois que c'est un amalgame des deux. [...] Je suis toujours prêt à négocier. M. Moreau disait qu'il était à la table et qu'il m'attendait. Ça va me faire plaisir de le rencontrer quand il le décidera.»

Me Denis maintient que la mise sur pied d'un comité exécutoire qui évaluera leur statut et leur mode de négociation est une condition essentielle à une entente. 

Guerre de chiffres

Sur le volet salarial, deux principaux points de divergence persistent entre Québec et ses juristes. Le Conseil du trésor assure qu'il ne finance pas une hausse salariale de 2 % grâce à des concessions exigées des avocats sur leur régime de congés de maladie. LANEQ soutient plutôt qu'elle se trouve à financer elle-même cette augmentation avec ces modifications. 

Les juristes reprochent aussi à Québec d'avancer que leurs cotisations sont moindres que celles des procureurs pour un régime de retraite aux bénéfices comparables. Une fausseté, selon LANEQ, parce que les avantages du régime des procureurs ne seront réduits qu'en 2019.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer