Les élus doivent se «regarder dans le miroir», dit Alexandre Cloutier

Alexandre Cloutier... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Alexandre Cloutier

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Les élus doivent se «regarder dans le miroir» et réfléchir à leur propre comportement dans le débat sur le racisme et la lutte à l'islamophobie, estime le péquiste Alexandre Cloutier.

Le député qui s'est distancié le plus rapidement de la Charte des valeurs du PQ, celui que l'actuel chef Jean-François Lisée a associé au prédicateur Adil Charkaoui pendant la course au leadership, invite les parlementaires à un examen de conscience.

«Je nous invite tous à revoir nos déclarations, à revoir ce que nous avons écrit, à revoir ce que nous avons dit ou relayé sur les médias sociaux, a déclaré le député de Lac-Saint-Jean, mercredi. On est mûr pour regarder dans le miroir ce qu'on a fait.»

Le Québec n'est pas exempt de «l'islamophobie ambiante» qui touche «à peu près tous les pays de l'occident», dit-il.  «Je m'attends des élus à ce qu'on dénonce les cas d'extrémisme, de dérapages, d'amalgames, de toutes sortes de raccourcis qui malheureusement parfois ont eu une place trop importante», a-t-il déclaré. 

L'essentiel maintenant n'est pas d'avoir eu raison ou non dans le débat sur la Charte des valeurs, a indiqué M. Cloutier. «Le code vestimentaire n'a jamais été une priorité pour moi, a-t-il déclaré. On devrait davantage mettre l'emphase sur des réelles mesures de lutte à l'intégrisme.»

Il lui apparaît clair que les suites nécessaires à la motion adoptée par l'Assemblée nationale à l'automne 2015 pour «condamner l'islamophobie, les appels à la haine et à la violence envers les Québécois de confession musulmane» n'ont pas été données. Les chiffres de chômage dans la communauté musulmane en sont une preuve criante, selon lui. «C'est clair qu'il faut aller plus loin, qu'il faut poser plus de gestes, a affirmé M. Cloutier. (...) Force est de constater qu'il y a encore beaucoup d'ouvrage.»

À son avis, les députés québécois devraient adopter à l'unanimité une motion pour condamner «ce qui vient de se passer aux États-Unis avec l'interdiction aux réfugiés qui est complètement contraire aux valeurs québécoises».

«Le Québec est une société mûre, qui a une longue tradition d'ouverture, de principes démocratiques, on est une vieille démocratie, a déclaré M. Cloutier. Il faut être capable de discuter des enjeux en faisant preuve d'ouverture.»

Un homme de 47 ans a été arrêté à Montréal, mardi soir, en raison de propos haineux tenus sur les médias sociaux à l'endroit de la communauté musulmane. La conseillère spéciale et ex-candidate péquiste Évelyne Abitbol ne croit pas qu'il soit possible d'encadrer les médias sociaux. «C'est un espace qui est libre, mais c'est à nous de le signaler lorsqu'il y a un problème, dit-elle. Sans arrêt, je bloque des gens, j'écris à Google et Facebook directement. Des propos islamophobes ou racistes, il n'y en a pas seulement ici au Québec.»

À son avis, le débat sur la laïcité a été «démonisé».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer