Un loi spéciale pour ramener les juristes au travail?

Les juristes de l'État, en grève depuis bientôt... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les juristes de l'État, en grève depuis bientôt 100 jours, ont rejeté presque à l'unanimité, jeudi, la dernière offre du président du Conseil du trésor, Pierre Moreau.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si la solution en était une de dernier recours pour le ministre Pierre Moreau, l'adoption d'une loi spéciale risque de s'imposer comme seule voie de sortie afin de dénouer la partie de bras de fer entre le gouvernement du Québec et les juristes de l'État, estime un professeur en relations industrielles de l'Université Laval.

Ne cachant pas sa surprise de voir le débrayage des 1100 membres de LANEQ (Les avocats et notaires de l'État québécois) durer aussi longtemps, Jean-Noël Grenier croit que la position de la partie syndicale de faire «une question de principe» sa volonté d'obtenir la parité avec les procureurs de la Couronne risque de conduire à un cul-de-sac.

«Quand c'est devenu une question de principe, il est difficile pour celui qui l'a imposée de reculer et pour l'autre camp de faire un compromis. On y adhère ou non, c'est noir ou c'est blanc. Or, un compromis, c'est justement de trouver des zones grises», explique M. Grenier.

Si le gouvernement n'améliore pas les offres à la table de négociations, le professeur ne voit pas comment le gouvernement pourrait en arriver à ramener les membres de LANEQ au travail autrement que par l'imposition d'une loi spéciale. Les deux dernières négociations avec les juristes de l'État s'étaient conclues par un décret gouvernemental, dont la dernière, en 2011.

Jeudi, lors d'assemblées générales extraordinaires tenues à Mont-réal et à Québec, les membres de LANEQ ont rejeté presque à l'unanimité (97 %) l'offre du gouvernement et voté à 83 % pour la poursuite du débrayage, quitte à ne plus recevoir de prestation. Le président du syndicat, Jean Denis, avait recommandé à ses membres de rejeter massivement «l'offre de merde» du ministre Moreau.

Les membres de LANEQ en seront à leur 100e jour de grève mardi. «Règle générale, poursuit-il, les conflits dans la fonction publique québécoise ne durent jamais aussi longtemps», le gouvernement intervenant «assez rapidement». Or, croit M. Grenier, le conflit avec les juristes semble s'être transformé en guerre d'usure.

Tuer le syndicat

«C'est vraiment long. Le gouvernement essaie de tuer le syndicat et de lui faire épuiser son fonds de grève afin de faire revenir [les grévistes] au travail en rampant. C'est une tactique qui emprunte beaucoup au secteur privé, comme on en voit chez les multinationales. Il semble exister un mouvement antisyndical au sein du gouvernement, avec des gens qui viennent du milieu de la finance.»

M. Grenier se dit d'autant plus étonné de la tournure du conflit que les juristes ne sont généralement pas portés vers l'«action collective», étant par nature davantage ouverts «à la médiation et au compromis». Une position qui illustrerait le sentiment «d'écoeurite aiguë» qui régnerait dans les rangs syndicaux.

L'intransigeance gouvernementale à l'égard des juristes s'expliquerait aussi par la volonté de ne pas faire de concessions trop importantes, alors que les négociations avec les 17 000 membres du Syndicat de professionnels du gouvernement du Québec piétinent depuis presque deux ans. «Si le ministre Moreau plie, il ouvre la porte aux autres. [...] Le gouvernement accumule les problèmes. Il doit prendre le taureau par les cornes et améliorer les conditions de travail de ses employés. Il a du retard à rattraper.»

Le débrayage de LANEQ est le plus long conflit de travail de l'histoire de la fonction publique canadienne. En 1966, les 1600 professionnels du gouvernement québécois avaient débrayé pendant 82 jours.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer