Les juristes de l'État déposent leur offre finale

LANEQ est en grève générale illimitée depuis le... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

LANEQ est en grève générale illimitée depuis le 24 octobre.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans l'espoir de régler le conflit de travail qui dure depuis près de trois mois, Les avocats et notaires de l'État québécois ont déposé, jeudi, une offre décrite comme finale au gouvernement, après s'être assis avec le nouveau président du Conseil du trésor, Pierre Moreau.

L'offre des avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ), rendue publique dimanche,  est simple, assure leur porte-parole, Me Jean Denis. «On demande exactement la même chose que ce que les procureurs de la Couronne ont eu l'an dernier. C'est la solution la plus juste, la plus simple et la plus raisonnable.»

En grève générale illimitée depuis le 24 octobre, LANEQ a toujours maintenu dans les derniers mois que d'obtenir un mécanisme de négociation similaire à celui des procureurs de la Couronne était essentiel pour en arriver à une entente avec le gouvernement. L'idée que les avocats de LANEQ étaient traités, à tort, comme des avocats de deuxième ordre au gouvernement a souvent été invoquée dans le camp des grévistes. 

Le conflit en reviendra vraisemblablement à cela. Après une rencontre exploratoire de quelques heures avec le ministre Moreau, jeudi, le syndicat a décidé de déposer une offre concrète et finale sur le bureau du gouvernement, explique Me Denis, reprenant exactement l'entente conclue avec le gouvernement à l'hiver 2016 par les procureurs de la Couronne. 

Cette dernière inclut l'allongement de la semaine de travail à 37 heures et demie et une augmentation de salaire de 10 % sur quatre ans. «Une augmentation qui tient compte de la capacité de payer de l'État, puisqu'elle aurait pu être de 20 %», a souligné le porte-parole de LANEQ. 

Pour lui, la balle est maintenant dans le camp du ministre Moreau, qui a succédé il y a une semaine seulement à Carlos Leitão comme président du Conseil du trésor. «Ce que je suis tenté de dire, c'est que c'est au ministre Moreau de faire ses devoirs. M. Leitão, lui, ne les faisait pas, mais de ce qu'on a compris de notre rencontre avec M. Moreau, il veut régler le conflit», a conclut Me Jean Denis. «Il est temps de mettre fin à cette situation injuste, inéquitable et préjudiciable pour tous.»

Rappelons que vendredi, LANEQ s'est vu accorder une demande d'injonction provisoire par la Cour supérieure empêchant le gouvernement de payer les avocats grévistes moins de trois heures de travail lorsqu'il fait appel à eux pour des services essentiels.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer