Paradis entend le «cri du coeur» de Pascal Le Boulanger

Le boulanger Pascal Chazal dénonce notamment l'aseptisation à... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le boulanger Pascal Chazal dénonce notamment l'aseptisation à outrance.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre Pierre Paradis est ouvert à des ajustements à la réglementation appliquée aux artisans de l'alimentation, mais pas au détriment de la santé de la population.

Le «cri du coeur» du couple Claire et Pascal Chazal, des boulangers de Stoneham, a été entendu par le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ). Originaires de la France, les propriétaires de Pascal Le Boulanger songent à déménager leur boulangerie artisanale en Ontario où, soutiennent-ils, la réglementation est plus souple. 

Le ministre a pris connaissance de leur lettre ouverte qui dénonce les «inspections répétées et tatillonnes» du MAPAQ et certaines de ses exigences «inapplicables et incohérentes». «Ce n'est pas la première fois qu'un cri du coeur nous est adressé par les artisans», a commenté le ministre Paradis au Soleil. «Non seulement dans le domaine de la boulangerie, mais également les fromagers.»

Le Sommet sur l'alimentation qui se tiendra cet automne doit justement se pencher sur les ajustements à apporter aux règles du MAPAQ, indique-t-il. Même s'il est souvent plus difficile pour les artisans de se déplacer dans ce type de forum, M. Chazal gagnerait à aller plaider sa cause, croit M. Paradis. 

«Ce sont des gens qui sont aux fourneaux sept jours par semaine, note le ministre. Mais, parfois, il faut que tu abandonnes ton fourneau quelques heures pour faire avancer ta cause.»

Sécurité alimentaire

La problématique réside dans le nécessaire équilibre à trouver avec la sécurité alimentaire. «Je dois m'assurer qu'il y a une sécurité pour le consommateur, dit le ministre. Mais quand la sécurité pour le consommateur est atteinte, il ne faut pas la dépasser» non plus.

L'année dernière, le MAPAQ a fini par laisser un boulanger artisanal de Rouyn-Noranda, Léandre Bergeron, faire son pain de chez lui. Le ministre Paradis dit avoir été «sensibilisé» et que l'application de la réglementation a été «humanisée pour faire en sorte qu'il puisse poursuivre ses activités». 

Le ministre veut vérifier la façon dont l'Ontario fait les choses pour voir s'il y a matière à inspiration. Le boulanger Chazal dénonce notamment l'aseptisation à outrance. «Ce n'est pas simple, souligne le ministre Paradis. Je ne veux pas que personne meure. Mais le corps a ses possibilités aussi. Il faut suivre l'évolution de la science très rapidement et s'adapter lorsque les éléments changent. Je comprends qu'il y a eu une période d'aseptisation totale. Maintenant, on semble s'éloigner de ça sur le plan scientifique.»

Libre-échange

Les normes en alimentation devront aussi être revues dans le cadre de l'entente de libre-échange avec l'Union européenne, note le ministre. 

Par ailleurs, le Syndicat de la fonction publique québécoise (SFPQ), qui représente les inspecteurs du MAPAQ, n'a pas prisé l'épisode relaté par M. Chazal au cours duquel il a «haussé le ton» envers eux. Le président, Christian Daigle, insiste sur le fait que les inspecteurs ne font qu'appliquer les règles en place et les prendre à partie équivaut à «tirer sur le messager». «On trouve ça déplorable, a indiqué M. Daigle. Ce ne sont pas eux qui font le règlement. Ils ne font que l'appliquer.»

Si M. Chazal n'avait rien à se reprocher, les inspecteurs ne retourneraient pas dans sa boulangerie aussi souvent, ajoute-t-il. «On est là pour protéger le public, dit M. Daigle. Se faire recevoir comme ça... Toute violence envers nos inspecteurs, que ce soit verbale ou physique, est inacceptable.»

Le président du SFPQ indique que des inspecteurs ont déjà reçu des menaces de mort ou été «poursuivis physiquement par des gens». «Si la loi est trop rigide, qu'il fasse ses représentations auprès du Ministère, mais pas des inspecteurs», affirme-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer