Des États-Unis toujours plus verts malgré Trump, selon Joe Biden

Le vice-président américain Joe Biden a été accueilli... (La Presse Canadienne, Patrick Doyle)

Agrandir

Le vice-président américain Joe Biden a été accueilli par Justin Trudeau vendredi matin.

La Presse Canadienne, Patrick Doyle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Les pays du monde entier finiront inexorablement par s'affairer à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre même si un tel objectif ne figure pas dans les priorités du président désigné des États-Unis, Donald Trump, a reconnu l'actuel vice-président américain, vendredi, en visite à Ottawa.

La réalité rend la lutte aux changements climatiques inévitable, a soutenu Joe Biden, attablé en compagnie du premier ministre canadien Justin Trudeau, ses homologues des provinces et des territoires et les chefs autochtones.

Le vice-président américain s'est dit convaincu que les États-Unis continueront à progresser sur le chemin menant à un avenir où le carbone sera moins présent.

Plusieurs mesures ont déjà été entreprises pour mettre au point des techniques impliquant des ressources énergétiques propres et pour réduire les émissions de carbone, a-t-il fait valoir, ajoutant du même souffle que ces mesures ne dépendent désormais plus d'initiatives gouvernementales.

Ces programmes sont «orientés vers le marché» et relèvent du «bon sens», a ajouté M. Biden.

Le vice-président s'est réjoui de rencontrer les dirigeants des provinces et des territoires canadiens, soutenant que les États américains ont parfois été précurseurs sur le plan environnemental.

Ainsi, les démarches lancées par les États ne seront pas minées par les décisions de la prochaine administration fédérale américaine, a soutenu Joe Biden. Il y a aura toujours des voix qui sauront se faire entendre - dans les villes, dans les États, dans la société civile -, a-t-il énuméré, pour que des mesures plus fortes en matière de lutte aux changements climatiques soit prises.

«Peu importe si la prochaine administration sera aussi agressive que nous l'avons été [dans cette lutte], il n'y aura pas de recul. Je ne prétends pas qu'ils tentent [de reculer], mais il n'y a pas de façon de renverser ce courant qui a commencé à déferler.»

Le vice-président des États-Unis a rencontré, plus tôt vendredi, le premier ministre Justin Trudeau seul, sur la Colline parlementaire.

La circulation au centre-ville d'Ottawa était entravée en raison de l'arrivée de l'escorte motorisée du vice-président. Les véhicules se sont arrêtés devant la porte principale de l'édifice du Centre, où M. Trudeau a bravé les froides températures pour aller l'accueillir.

M. Biden a serré la main des dignitaires avant de signer un livre d'or et de traverser le Hall d'honneur en compagnie du premier ministre.

Une fois assis, les deux hommes ont échangé des politesses, chacun des deux leaders faisant l'éloge du pays de l'autre et de la relation Canada-États-Unis.

Justin Trudeau a mentionné les forts liens économiques, commerciaux et culturels qui se poursuivent et s'est dit heureux de pouvoir accueillir le vice-président au pays.

Joe Biden a lui aussi mentionné la nature unique de la relation entre les deux pays.

«Les Américains voient (le Canada) comme une famille - pas seulement des alliés, pas seulement des amis, pas seulement notre plus grand partenaire commercial, mais nos valeurs sont les mêmes», a-t-il souligné.

«On ne peut aller nulle part en Amérique sans trouver quelqu'un qui ne dira que du positif au sujet de la relation avec le Canada.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer