Fraude alléguée à la SIQ: Bellemare craint d'autres cas

Les collecteurs de fonds du Parti libéral étaient... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les collecteurs de fonds du Parti libéral étaient extrêmement puissants à l'époque du gouvernement Charest, soutient Marc Bellemare. Ils étaient selon lui presque des «demi-dieux».

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-ministre de la Justice Marc Bellemare n'est pas étonné de la fraude alléguée à la SIQ et croit que «beaucoup» d'autres cas semblables restent à découvrir.

Les noms sont très familiers aux oreilles de l'avocat de Québec. Franco Fava et Charles Rondeau, deux collecteurs libéraux au coeur de la fraude alléguée à la Société immobilière du Québec (SIQ), avaient aussi des rôles principaux dans la commission Bastarache sur la nomination des juges.

«Savoir que ces collecteurs ont joué un rôle significatif dans d'autres secteurs, ça ne m'a pas surpris du tout», a commenté M. Bellemare à l'Assemblée nationale, vendredi matin. «Je suis convaincu qu'il y a beaucoup d'autres situations qui ont pu se produire dans d'autres secteurs de l'activité gouvernementale : aux Transports, à la Santé, les écoles, l'éducation... On peut imaginer le pire.»

L'émission Enquête a révélé que des proches du Parti libéral du Québec auraient obtenu de généreuses commissions lors de la vente d'immeubles de la SIQ à des conditions très avantageuses pour les acheteurs. 

Place démesurée

La place faite aux collecteurs de fonds à l'époque de Jean Charest était démesurée, martèle l'ex-ministre, qui déplore encore les pressions qu'il aurait lui-même subies. Ils étaient presque des «demi-dieux», dit-il. 

«Ils étaient extrêmement puissants à l'époque, se souvient M. Bellemare. Ils contrôlaient le gouvernement. M. Charest leur a donné beaucoup d'importance, beaucoup de crédibilité. Il leur a donné un statut quasi officiel dans le gouvernement.» 

À son sens, le chef libéral Philippe Couillard n'a «pas été très habile» en présentant dans son équipe plusieurs membres du gouvernement Charest.

«Moi, je trouve que M. Couillard a été très imprudent en acceptant dans son équipe politique une quantité importante d'anciens élus de l'ère Charest, a affirmé M. Bellemare. Ç'a été son choix. Il a gagné son élection majoritaire. [...] Il s'est retrouvé avec cette équipe-là et doit vivre avec ce que ça peut représenter. M. [Sam] Hamad, M. [Laurent] Lessard, Mme [Lise] Thériault. Ce sont des vieux noms. Des gens qui ont été élus en 2003. Il ne faut pas s'étonner que la population ait conservé cette perception de corruption et de malversations et de gouvernement à l'éthique douteuse.»

L'ex-ministre croit que les Québécois auraient avantage à se «regarder dans un miroir», car ils élisent les libéraux malgré les révélations éthiques uniquement par crainte d'un référendum. «Le Québec doit se questionner sur ses propres propensions en matière électorale», a-t-il déclaré.

À quand des poursuites? 

L'avocat s'explique mal qu'aucune accusation n'ait été déposée dans le dossier de la SIQ par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). «Le DPCP, il fait quoi? demande-t-il. Ça leur prend quoi pour agir? Je comprends que ce sont des crimes économiques, mais à un moment donné, on a une justice au Québec, est-ce qu'elle fonctionne? Est-ce que le DPCP fait son travail? Est-ce qu'ils ne sont pas trop frileux?»

Marc Bellemare assure qu'il n'a plus aucun désir d'effectuer un retour en politique. Il était à l'Assemblée nationale aux côtés de la Coalition avenir Québec pour réclamer la création d'un registre québécois des délinquants sexuels.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer