Québec n'enquêtera pas sur les relations entre police et autochtones

Le ministre délégué aux Affaires autochtones, Geoffrey Kelley... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre délégué aux Affaires autochtones, Geoffrey Kelley

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'enjeu du racisme systémique de la police envers les Autochtones est «très préoccupant», mais Québec laissera Ottawa mener l'enquête sur le sujet, réaffirme le ministre des Affaires autochtones.

Le ministre Geoffrey Kelley rejette à nouveau l'appel de plusieurs à la création d'une commission d'enquête québécoise sur les relations entre les forces de l'ordre et les Premières Nations. Ottawa a déjà lancé cet été sa propre commission sur les femmes autochtones tuées et disparues qui aura le pouvoir de faire toute la lumière sur la situation au Québec, soutient-il. 

«Nous avons mandaté la commission nationale de regarder toute cette question», a affirmé le ministre Kelley, jeudi. 

Le rapport de l'observatrice indépendante Fannie Lafontaine, qui constate que l'enquête du Service de police de la Ville de Mont­réal (SPVM) sur les événements de Val-d'Or a été menée de manière intègre et impartiale, encourage le ministre. 

Mais Mme Lafontaine note aussi dans son rapport que les événements de Val-d'Or mettent en exergue la question de «pratiques policières discriminatoires et plus particulièrement celle de l'existence d'un racisme systémique au sein des forces de l'ordre à l'égard des Autochtones». 

«Je dis toujours qu'il faut rétablir les liens de confiance entre les corps de police et les communautés concernées», a déclaré le ministre Kelley. «C'est très préoccupant, le constat qu'elle a fait.»

Dialogue

À son sens, la solution réside dans le dialogue. Il propose à nouveau la création d'une table qui réunirait des représentants gouvernementaux, des Autochtones et des corps policiers pour discuter de ces enjeux. Une offre qui a déjà été refusée par les Premières Nations, l'automne dernier. 

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales doit expliquer vendredi les raisons pour lesquelles aucune accusation ne sera déposée contre des policiers de la Sûreté du Québec à Val-d'Or. Une enquête a été déclenchée après des allégations d'abus physiques et sexuels contre des femmes autochtones. 

En chambre, la ministre responsable de la Santé publique, Lucie Charlebois, a noté que de ressources ont été allouées pour accompagner les victimes de Val-d'Or. 

Au Parti québécois, la députée Mireille Jean, responsable de la condition féminine, a réclamé une enquête indépendante québécoise distincte de celle d'Ottawa. «Si on ne prend pas au sérieux les racines de la crise de Val-d'Or, d'autres femmes risquent de ne plus briser le silence, faute de confiance.»

 «Chicane constitutionnelle»

Son collègue Alexandre Cloutier en a profité pour interroger le ministre Kelley sur des frais d'admission de 17 500 $ exigés aux Autochtones qui veulent suivre un cours de techniques policières spécifiques en raison d'une «chicane constitutionnelle». Le ministre n'avait pas de réponse à fournir, jeudi. 

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, s'est dit «de tout coeur avec les victimes qui, de façon difficile, ont dénoncé les policiers». «Il faut que le gouvernement prenne des mesures pour lutter contre le racisme, contre ces formes d'agressions sexuelles», a-t-il déclaré.

La solidaire Manon Massé veut tout autant la mise sur pied d'une commission d'enquête indépendante que la création d'une table pour un dialogue de nation à nation. «Il est important de réaffirmer aux femmes agressées qu'on les croit et réaffirmer aux peuples des Premières Nations que ça fait longtemps qu'on a compris que le racisme systémique est quelque chose qui leur pollue et détruit la vie», a déclaré Mme Massé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer