«La maison est en ordre», soutient Carlos Leitão

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, souligne que son gouvernement est en mesure de réduire le fardeau fiscal des Québécois, tout en injectant de nouveaux fonds dans les services publics et en effectuant les versements prévus au Fonds des générations.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, avait un message politique à faire passer lundi, à la veille du dévoilement de l'exercice de Mise à jour économique et financière de son gouvernement : «La maison est en ordre.»

«Nous nous sommes engagés en arrivant à remettre la maison en ordre et nous l'avons fait», a déclaré le ministre en martelant une fois de plus que les libéraux ont hérité à leur arrivée d'«une impasse budgétaire importante de 7 milliards $, qui a été confirmée par le Vérificateur général du Québec». Le Parti québécois conteste l'existence passée de toute «impasse budgétaire» de 7 milliards $.

Carlos Leitão a par ailleurs refusé de commenter les informations ayant circulé ces derniers jours sur ce que contiendra la Mise à jour économique et financière. Mais il souligne que son gouvernement est en mesure de réduire le fardeau fiscal des Québécois, tout en injectant de nouveaux fonds dans les services publics et tout en effectuant les versements prévus au Fonds des générations - afin de contribuer à la réduction de la dette du Québec.

500 M$ par année

D'après les informations du Soleil, les réinvestissements dans les services à la population - dans les domaines de la santé et de l'éducation, notamment - qu'annoncera le ministre des Finances totaliseront quelque 500 millions $ par année.

En incluant d'autres sommes destinées notamment aux infrastructures, les réinvestissements totaux de l'État devraient s'élever à 2,2 milliards $ sur trois ans.

De plus, M. Leitão devrait annoncer que l'abolition totale de la «contribution santé» - la «taxe santé» dans le langage courant - sera devancée d'une année. Plus personne ne la paiera à partir du 1er janvier 2017. Elle devrait donc avoir complètement disparu des déclarations de revenus du printemps 2018 pour tous les contribuables.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer