La semaine politique

L'improvisation reconnue (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'improvisation reconnue

L'improvisation ne pouvait pas ne pas être reconnue et célébrée par les députés de l'Assemblée nationale, tant elle fait partie de leur quotidien. Sachons-le, elle a été officiellement reconnue comme art jeudi. Mais ce n'est pas de leur improvisation à eux dont il s'agit. Nos élus ont adopté une résolution de la Coalition avenir Québec reconnaissant «l'improvisation comme un courant artistique emblématique de la culture québécoise, une forme d'expression unique et une discipline artistique à part entière». Cette reconnaissance de nos parlementaires devrait être inscrite dans la nouvelle politique culturelle du Québec, ce qui, espèrent certains, facilitera le financement de cet art.

Ma parole!

«J'invite toutes les victimes potentielles à dénoncer. Peu importe ce que les gens font dans la vie, il n'y a personne qui est au-dessus des lois.» - La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault

Une bière, svp!

La période des questions est parfois «houblonneuse». Mardi, le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, a offert de payer une bière au premier ministre s'il parvient à égaler le «record de création d'emplois au Québec» décroché sous Bernard Landry avec «123 000 emplois en un an». Le pari a donné une idée au ministre des Finances. Quelques minutes plus tard, Carlos Leitão a parié une bière avec M. Lisée - «la même bière», a-t-il précisé, peut-être par souci d'économie. Il a parié sur le fait que les familles s'ajusteront aux nouvelles règles de qualification hypothécaire élaborées par le gouvernement canadien. Parions qu'aucun n'offrira de bière à l'adversaire.

Bienvenue au chef de QS

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a souhaité à sa façon - toute politique - la bienvenue au nouveau chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée. «Je veux aussi saluer le nouveau chef de l'opposition officielle, nouveau chef du Parti québécois, peut-être bientôt chef de Québec solidaire [QS].» Le principal concerné a probablement plus ou moins apprécié. Mais des péquistes, sourire en coin, ont trouvé le mot plutôt amusant.

Une séparation réussie

Le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, est revenu sur son siège pour arbitrer les débats mardi. Il était absent depuis la reprise des travaux pour des raisons de santé. M. Chagnon s'est ouvert sur son passage sous le bistouri. «Ma vésicule biliaire et moi, nous nous sommes quittés, alors c'est sûr que ça a pris un peu de temps pour réparer le tout», a-t-il expliqué. Le président de l'Assemblée nationale et son organe poursuivent maintenant leur route chacun de leur côté. Est-ce qu'il se fera moins de bile avec les incartades réglementaires des députés? Rien n'est moins sûr.

Les mises de... Côté

Chaque semaine, découvrez une des esquisses de caricature laissées de côté par André-Philippe Côté.

L'équipe du Soleil à l'Assemblée nationale

Jean-Marc Salvet, chef de bureau

Gilbert Lavoie

Simon Boivin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer