Des résultats dévoilés par erreur

Avant le dévoilement public, le système informatique a... (La Presse canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Avant le dévoilement public, le système informatique a révélé par erreur les résultats de troisième tour aux quatre candidats de la course à la chefferie du Parti québécois (PQ).

La Presse canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jean-François Lisée sait comment ont été répartis les deuxième et troisième choix des électeurs péquistes, et par le fait même connaît la profondeur de l'appui des membres à son endroit. Avant le dévoilement public, le système informatique a révélé par erreur les résultats de troisième tour aux quatre candidats de la course à la chefferie du Parti québécois (PQ).

Des sources des différents clans ont confirmé au Soleil, samedi, que les longs délais ayant précédé le couronnement de M. Lisée vendredi soir étaient attribuables à un bogue informatique. Et son effet n'est pas banal.

Selon ces mêmes sources, plutôt que d'éliminer uniquement Paul St-Pierre Plamondon au premier tour, le système a aussi évincé Martine Ouellet, ce qui a eu pour conséquence de dévoiler l'équivalent des résultats de troisième tour aux candidats réunis à huis clos. C'est donc dire que les 17,6 % d'appuis de Mme Ouellet au deuxième tour ont été répartis entre M. Cloutier et M. Lisée.

Jean-François Lisée n'a eu besoin que de la répartition des voix de Paul St-Pierre Plamondon (6,84 % au premier tour) pour obtenir la victoire au deuxième tour, avec 50,63 % d'appuis. Selon une source, les résultats montrés par erreur auraient fait augmenter la proportion d'appuis pour M. Lisée. «C'était très positif», nous a-t-on dit.

Seule une douzaine de personnes ont vu ces chiffres, dont les quatre candidats et des officiers du Parti québécois. Personne n'a voulu les dévoiler.

Yanick Grégoire, attaché de presse du PQ, a préféré ne pas commenter la situation. Sans nier l'erreur informatique, il a assuré de l'intégrité des résultats. «Le processus de vote a fonctionné à 100 %», a-t-il affirmé.

Légitimité

Rappelons que Jean-François Lisée s'est inquiété de la légitimité d'un chef élu au deuxième ou troisième tour, quelques jours avant la fin de la course. Il avait proposé l'idée que, lors du dévoilement des résultats du vote vendredi, il soit possible de savoir dans quelles proportions chaque candidat avait été fait deuxième ou troisième choix par les membres.

«Si le chef a 53 %, mais qu'il est le deuxième choix d'un autre 30 %, ça démontre la profondeur de son appui. [...] Je pense que ça va aider à la légitimité du chef qui sera choisi», avait-il plaidé.

La direction du PQ avait pris note de la proposition de M. Lisée, mais n'a pas procédé de cette façon vendredi. Selon Yanick Grégoire, le nouveau chef peut toujours, s'il le juge nécessaire, maintenir sa demande.

Le retard du dévoilement de vendredi soir s'explique également par le fait que, malgré les retards occasionnés par le système informatique, le PQ a accordé une période d'une vingtaine de minutes réservée pour que les candidats puissent encaisser les résultats.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer