Trois promesses de Jean-François Lisée

Voici trois des promesses du nouveau chef Jean-François Lisée: (La Presse canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

La Presse canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Voici trois des promesses du nouveau chef Jean-François Lisée:

Souveraineté: Il n'y aura pas de référendum si le Parti québécois gagne les élections de 2018, mais assurément dans un deuxième mandat. La «tâche immédiate» est de battre les libéraux. Pas d'argent public pour promouvoir l'option. Mais une campagne de préparation et de diffusion du projet d'indépendance pour le faire mieux connaître dans le premier mandat.

Immigration et laïcité: Il faut baisser les seuils d'immigration au Québec. Le Vérificateur général devrait évaluer le seuil optimal pour une intégration réussie. Des organismes publics pourraient bannir le port de «signes de convictions» politiques, sociales, environnementales, religieuses, mais que cela ne mènerait pas à des congédiements. Il est ouvert à discuter de l'interdiction de la burka et du niqab dans l'espace public pour des raisons de sécurité.

Finances: Le salaire minimum doit être augmenté à 15 $ avant l'automne 2022. La rémunération des hauts fonctionnaires ne devrait pas dépasser 90 % de celle du premier ministre. Il faut geler dès maintenant le salaire des médecins et abolir leur droit à l'incorporation. Il faut aussi revoir à la baisse les émoluments des recteurs. Le Québec doit lutter plus agressivement contre l'évasion fiscale et l'évitement fiscal.

***

Jean-François Lisée en sept dates

1958

Naît à Thetford Mines le 13 février.

1973

Amorce une carrière en journalisme au quotidien indépendantiste Le Jour à Thetford Mines.

1985

Devient correspondant à Washington pour La Presse, L'actualité et L'Événement du jeudi.

1994

Publie les livres Le tricheur et Le naufrageur. Il y aborde les années au pouvoir du libéral Robert Bourassa et critique son approche du dossier constitutionnel.

1994-1999

Il conseille les premiers ministres Jacques Parizeau et Lucien Bouchard.

2012

Élu député dans la circonscription de Rosemont, il est nommé ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur par Pauline Marois. Il est réélu dans la défaite péquiste de 2014.

2016

Après avoir abandonné au tout début de la course à la chefferie en 2015, laquelle a couronné Pierre Karl Péladeau, il se lance à nouveau en juin, admettant avoir une bonne pente à remonter.  Avec David Rémillard

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer