Nicolas Marceau cause un malaise en appuyant Lisée

Nicolas Marceau... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Nicolas Marceau

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'appui du leader parlementaire Nicolas Marceau à la candidature de Jean-François Lisée à 24h du dévoilement d'un nouveau chef a causé un malaise dans la députation péquiste, jeudi.

Au deuxième jour du vote, le prétendant Lisée a convoqué la presse pour exhiber sa nouvelle prise: l'ex-ministre des Finances et député de Rousseau, qui a lui-même songé à se porter candidat en début de course. 

L'appui surprend puisque M. Marceau occupe un poste d'officier, celui de leader parlementaire, qui s'accompagne d'une obligation de neutralité dans la course. Jeudi, M. Lisée a dit savoir depuis au moins une semaine que M. Marceau se rangerait derrière lui. 

Le leader a notamment la responsabilité d'ordonnancer les questions posées au Salon bleu. L'allégeance de Marceau à l'un des candidats amène certains députés à s'interroger sur sa neutralité dans la distribution des droits de parole. 

«J'ai agi de la façon la plus neutre qui soit et en mon âme et conscience, je suis convaincu d'avoir fait le travail parfaitement correctement», a assuré M. Marceau, jeudi. 

Déception 

Dans le contexte de la course, la quasi-totalité des députés ont choisi leur camp et peuvent difficilement prétendre à une parfaite neutralité. Néanmoins, deux députés ont confié au Soleil leur déception de voir M. Marceau agir de la sorte. Cela les force, disent-ils, à «jeter un doute» sur la façon dont le leader a exercé ses fonctions. Sans pouvoir identifier un épisode en particulier, on s'interroge sur les apparences.

D'autant plus qu'au départ de la course, il avait été demandé aux officiers de demeurer neutre ou de renoncer à la fonction, nous dit-on. M. Marceau assure avoir accepté la responsabilité par sens du «devoir» et pour «rendre service» à son parti. M. Marceau plaide avoir attendu que son travail soit terminé avant de faire le saut.

Un autre officier, Gaétan Lelièvre, a démissionné de son poste il y a deux semaines pour appuyer Alexandre Cloutier. 

Dans le camp Cloutier, le porte-parole Dominic Vallières estime que la sortie avec M. Marceau démontre que M. Lisée constate qu'il lui manque des votes et qu'il «sent le besoin de sortir alors qu'il y a plus de 50% des votes dans les boîtes». Les camps de Martine Ouellet et de Paul St-Pierre-Plamondon n'ont pas voulu commenter l'affaire. 

Plateforme économique

M. Marceau dit avoir apprécié la plateforme économique du candidat Lisée. «Jean-François est un homme ouvert aux idées nouvelles, a-t-il déclaré. Il a un côté stratège que j'aime beaucoup, qui anticipe ce que feront les autres partis. C'est un homme audacieux.»

En mai, M. Marceau et  deux autres collègues ont suggéré la tenue d'un référendum en 2021 demandant aux Québécois de choisir entre un Québec indépendant et une hypothétique offre de fédéralisme renouvelé. Une avenue rejetée par M. Lisée, qui lui reconnaît néanmoins le mérite de mettre de la pression sur les fédéralistes «qui l'ont trop facile». 

Le PQ aura un nouveau chef vendredi soir, aux environs de 21h, au terme d'une course de cinq mois. À 16h, le PQ a confirmé un taux de participation de 53%.

Un appui «diplomatique»

L'ancien candidat «vedette» du NPD G. Daniel Caron, qui s'est présenté dans la circonscription fédérale de Louis-Saint-Laurent aux dernières élections canadiennes, a pris sa carte de membre du PQ il y a quelques semaines et décidé d'appuyer Jean-François Lisée. G. Daniel Caron se dit progressiste et désireux de voir les libéraux être battus aux prochaines élections provinciales. Dans le camp Lisée, on n'est pas peu fier de cet appui de l'ex-diplomate de carrière, qui enseigne aujourd'hui à l'Université Laval. Il prouverait la capacité de «rassembler largement», dit-on. Il y a presque un an, le NPD de Thomas Mulcair était balayé au Québec. C'est devant le conservateur Gérard Deltell que Caron avait mordu la poussière.  Jean-Marc Salvet

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer