Les libéraux ne s'engagent pas à rembourser des dons illégaux

La libérale Rita de Santis avait expliqué que... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La libérale Rita de Santis avait expliqué que son parti souhaitait aller «au bout du processus administratif» avant de procéder au remboursement exigé par le DGEQ.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les libéraux refusent de s'engager à rembourser les dons obtenus illégalement de 2006 à 2011 avant le déclenchement des quatre élections partielles prévues pour bientôt au Québec. Ils assurent toutefois que les montants ne seront pas utilisés à des fins électorales.

La Coalition avenir Québec (CAQ) aimerait voir le Parti libéral et le Parti québécois rembourser les sommes que leur réclame le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) avant que ne s'amorcent les partielles. Ces deux partis doivent respectivement 500 000 $ et moins de 250 000 $, comme le précise un avis d'intention de réclamation diffusé à la mi-juillet par le DGEQ.

«On ne peut pas se permettre d'avoir des partis politiques qui font campagne avec de l'argent sale dans leurs coffres», a déclaré mercredi le chef caquiste François Legault, dont la formation a remboursé le mois dernier les 35 000 $ du temps de l'Action démocratique du Québec qui lui étaient réclamés.

Réunis en chambre pour en débattre en après-midi, les élus ont finalement rejeté la motion de la CAQ, battue par le vote libéral. Les péquistes ont voté pour.

Avant la tenue des débats, la libérale Rita de Santis avait expliqué que son parti souhaitait aller «au bout du processus administratif» avant de procéder au remboursement exigé par le DGEQ. «On ne peut pas faire campagne avec cet argent parce que cet argent est dans un compte en fidéicommis. C'est mis à part. [...] Quand ça va être déboursé, ça va être pour payer le DGEQ», a-t-elle assuré au passage.

Le PLQ croit que le montant qui lui est demandé pourrait être moins élevé. Le parti veut s'assurer que chaque réclamation est justifiée. «On regarde chaque réclamation, et c'est possible que ça va être moins de 500 000 $.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer