Une prof canadienne libérée en Iran

Homa Hoofdar a été transférée lundi de Téhéran... (AP, Oman News Agency)

Agrandir

Homa Hoofdar a été transférée lundi de Téhéran à Mascate à bord d'un avion de l'armée de l'air d'Oman, ouvrant la voie à son retour au Canada. Elle s'est adressée aux médias d'Oman à son arrivée à l'aéroport.

AP, Oman News Agency

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

La professeure canadienne d'origine iranienne Homa Hoodfar a été libérée de la prison d'Evin, en Iran, où elle croupissait depuis près de quatre mois, a confirmé lundi le gouvernement du Canada.

«Les Canadiens sont soulagés de constater que Mme Hoodfar a été libérée et qu'elle retrouvera bientôt sa famille, ses amis et ses collègues», a réagi par voie de communiqué le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

«Le gouvernement du Canada s'est impliqué de façon active et constructive aux plus hauts niveaux dans le dossier de Mme Hoodfar depuis le début de cette dure épreuve, en travaillant en vue d'obtenir sa libération et son retour au Canada», a-t-il poursuivi.

En l'absence d'une représentation diplomatique canadienne en Iran, le gouvernement a travaillé «en étroite coopération» avec l'Oman, l'Italie et la Suisse, «qui ont joué un rôle déterminant menant à la libération de la professeure Hood­far», a expliqué M. Trudeau.

Les autorités iraniennes ont aussi coopéré pour faciliter le processus, a précisé le premier ministre, selon qui Téhéran comprend «que les cas comme celui-ci nuisent à l'établissement de relations plus productives».

La libération de Homa Hoodfar est de fait une première preuve tangible que le réchauffement des relations irano-canadiennes souhaité par le gouvernement Trudeau a des impacts positifs, a plaidé le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion.

«Ils ont bien vu qu'on était sérieux dans notre volonté de rétablir les relations avec eux, même si ces relations sont l'occasion d'exposer nos désaccords profonds», a-t-il exposé en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Rappelons qu'Ottawa a rompu ses relations diplomatiques avec l'Iran en septembre 2012. Le gouvernement conservateur avait alors annoncé la fermeture immédiate de l'ambassade canadienne en Iran et l'expulsion du pays de tous les diplomates iraniens en poste au Canada.

L'agence de presse iranienne Fars News a indiqué lundi sur son site Internet que la professeure avait été libérée pour des raisons humanitaires, citant le ministère iranien des Affaires étrangères.

Isolement cellulaire

Cette libération survient un mois après que la famille de la professeure à la retraite de l'Université Concordia eut tiré la sonnette d'alarme au sujet de son état de santé. Âgée de 65 ans, Homa Hoodfar a dû être hospitalisée au courant de l'été. Elle était alors à peine consciente et pouvait difficilement marcher et parler, d'après sa famille.

La professeure, qui détient les nationalités canadienne, iranienne et irlandaise, était en isolement cellulaire depuis qu'elle a été jetée en prison, le 6 juin dernier.

Née en Iran, Mme Hoodfar est établie à Montréal depuis environ 30 ans, où elle a enseigné à l'Université Concordia. L'anthropologue et sociologue a mené des recherches sur les femmes musulmanes dans diverses régions du monde. Elle s'était rendue en Iran au début février pour visiter des proches et mener des recherches archivistiques à la bibliothèque parlementaire de Téhéran, d'après sa famille. Arrêtée une première fois en mars, peu avant de quitter l'Iran, elle s'était vu interdire de sortir du pays. Elle a été arrêtée à nouveau le 6 juin et incarcérée à la prison d'Evin, en isolement cellulaire.

Un procureur iranien a reproché à Mme Hoodfar de «baigner dans des activités féministes». D'après sa famille, on a déposé contre elle des accusations de propagande contre l'État et de collaboration avec des États étrangers contre la République islamique d'Iran.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer