Le transfuge caquiste quitte le bureau du premier ministre

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé jeudi que... (La Presse, Ivanoh Demers)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé jeudi que Yan Plante avait démissionné de son propre chef.

La Presse, Ivanoh Demers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Vingt-quatre heures après avoir été défendu par Philippe Couillard, le transfuge caquiste Yan Plante, soupçonné par la CAQ de «vol» de documents, démissionne du bureau du premier ministre.

Par communiqué, jeudi matin, l'ex-chef de cabinet adjoint de François Legault, embauché par les libéraux à la mi-août, a fait part de sa décision «effective immédiatement». 

«Au cours des derniers jours, de fausses allégations et des propos mensongers circulent à mon sujet de la part de mon ancien employeur, la CAQ, a fait savoir M. Plante. J'ai pris la décision de me retirer de mes fonctions afin de consacrer toutes mes énergies à défendre ma réputation et mon intégrité.» 

Mercredi, deux mises en demeure sont parvenues au bureau du premier ministre de la part de la CAQ pour empêcher que des documents internes «de nature hautement stratégique» pris par M. Plante circulent entre les mains des libéraux. M. Couillard a alors dit que «toutes les vérifications ont été faites» et qu'il était «content qu'il soit avec nous». 

En chambre, le leader parlementaire Jean-Marc Fournier a insisté sur les versions différentes de l'affaire. «Vos avocats et les siens régleront pour la suite des choses», a dit M. Fournier. Il martèle que la CAQ cherche à «occulter» que les gens la «fuient». 

Lors de la présentation de son candidat dans Arthabaska, M. Couillard a affirmé que la décision de démissionner est venue de M. Plante lui-même. Il était «très désolé» de l'impact de l'affaire sur sa famille et ses collègues. «Il voulait poser ce geste pour s'occuper pleinement de défendre son intégrité», a affirmé M. Couillard. Le premier ministre maintient que «les choses qui devaient être faites ont été faites». 

Avant la démission, le député libéral Robert Poëti a déclaré que «lorsqu'on parle de vol de documents, personne ne peut accepter ça». 

Le député caquiste Simon Jolin-Barrette s'en prend maintenant au chef de cabinet du premier ministre, Jean-Louis Dufresne. Il a cautionné à son avis le comportement de M. Plante, et de M. Frédéric Schautaud avant lui. «Il y a des gens avec de l'intégrité au Parti libéral, a dit M. Jolin-Barrette. Il y a des gens pour qui l'honnêteté, ça compte. [...] La seule mesure qui s'impose pour le premier ministre, c'est de limoger son chef de cabinet.»

Mystérieuse lettre

Le député caquiste s'intéresse maintenant à la mystérieuse lettre datée du 9 septembre dont a parlé mercredi le bureau du premier ministre. Une missive dans laquelle M. Plante aurait assuré avoir détruit les documents et qui devait être déposée en chambre, mais dont l'existence même n'est plus confirmée.

«Je pense que c'est important pour faire toute la lumière sur le dossier que la lettre soit déposée, a dit M. Jolin-Barrette. C'est important de savoir que le bureau du premier ministre était au courant de cette situation-là.»

Parmi les documents transférés, la CAQ évoque un ordre du jour du caucus présessionnel, des états financiers, la stratégie électorale en vue de l'élection complémentaire de Saint-Jérôme.

M. Plante, qui a été chef de cabinet de l'ex-ministre conservateur Denis Lebel, était directeur des enjeux spéciaux et des stratégies au cabinet du premier ministre. 

Même s'il considère que les allégations envers M. Plante sont «graves», le chef intérimaire du PQ, Sylvain Gaudreault a ramené l'affaire à une «chicane de fédéralistes». 

Le solidaire Amir Khadir juge que la situation s'inscrit dans le «grand tableau du manque d'éthique et de déontologie du PLQ». «L'une de ces abjections, c'est d'essayer d'espionner un autre parti», a dit M. Khadir.

Partager

À lire aussi

  • La CAQ poursuivra Maltais

    Justice et faits divers

    La CAQ poursuivra Maltais

    La Coalition avenir Québec (CAQ) passe de la parole aux actes. Elle poursuivra la péquiste Agnès Maltais pour ses accusations de vol de documents. »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer