Appui allégué de l'imam Charkaoui: Cloutier exige des excuses de Lisée

Jean-François Lisée a insinué vendredi qu'Alexandre Cloutier (photo)... (Phothothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Jean-François Lisée a insinué vendredi qu'Alexandre Cloutier (photo) pouvait compter sur l'appui du controversé imam Adil Charkaoui, ce qui n'a pas plu aux principaux intéressés.

Phothothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le débat sur l'identité tourne mal au Parti québécois (PQ). Alexandre Cloutier exige des excuses de la part de Jean-François Lisée, qui a insinué qu'un prédicateur soupçonné de radicaliser des jeunes appuie sa campagne.

Le temps pas si lointain où M. Lisée appelait ses collègues à un ton modéré pour éviter les fractures au parti semble révolu. Vendredi, il a publié un message sur un réseau social évoquant «l'appui public de l'imam Adil Charkaoui à la candidature de mon collègue Alexandre».

De toute évidence, M. Lisée n'a pas apprécié la sortie de la députée Agnès Maltais, identifiée au camp Cloutier, qui l'a taxé de fomenter la «peur» à des fins électoralistes en s'ouvrant à l'interdiction de la burqa et le voile intégral dans l'espace public.

«Toute une offensive de l'équipe Cloutier contre moi aujourd'hui», a écrit M. Lisée, avant de publier un tweet du Collectif québécois contre l'islamophobie. On peut y lire que «Cloutier plaide pour l'ouverture et le renouveau alors que Lisée s'enfonce dans le débat identitaire et la charte islamophobique de Bernard Drainville». L'imam Charkaoui, «coordinateur» au collectif, est soupçonné d'avoir participé à la radicalisation de jeunes au Collège Maisonneuve.

Propos «très mesquins»

Alexandre Cloutier a dénoncé «l'amalgame irresponsable» réalisé par son adversaire à la chefferie péquiste. Par communiqué, il a fait savoir qu'il «n'a jamais été en contact, de près ou de loin, avec M. Charkaoui et n'a jamais reçu son appui. Toute insinuation à cet effet est inacceptable de la part d'un candidat à la direction d'une grande formation politique comme le PQ.»

Même Adil Charkaoui, rejoint par La Presse, a qualifié les propos de M. Lisée de «très mesquins». «Je ne suis aucunement lié à Alexandre Cloutier, je peux vous l'assurer, il s'agit d'une fausseté», a-t-il déclaré.

M. Lisée n'a pas voulu s'excuser, vendredi. Dans une mise à jour sur Facebook, il a affirmé que sa publication avait été prise «au premier degré». «Oui, Charkaoui a dit du bien d'Alexandre. Mais il s'agit de fleurs qu'Alexandre n'a ni sollicitées ni souhaité, bien évidemment. Et ces bons mots empoisonnés de l'imam n'invalident en rien la qualité, la sincérité et la légitimité des propositions d'Alexandre.»

Les candidats à la direction du PQ croiseront à nouveau le fer en débat dimanche, à Jonquière.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer