Le troisième lien ne rallie pas les politiciens

Les gouvernements fédéral et du Québec refusent de... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les gouvernements fédéral et du Québec refusent de baisser les bras concernant le projet d'un troisième lien reliant Québec et Lévis, soulignant «attendre les résultats des études» avant de prendre position.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le projet d'un troisième lien reliant Québec et Lévis est-il réaliste? Dans le coin gauche, le maire Régis Labeaume, dont la réponse est un non catégorique; dans le coin droit, le provincial et le fédéral qui refusent de baisser les bras, soulignant «attendre les résultats des études» avant de prendre position.

Dans une entrevue éditoriale réalisée vendredi, le maire de Québec a jeté un pavé dans la mare en qualifiant notamment le projet de troisième lien de «piège à cons». Il affirme qu'il n'y aura jamais de tunnel entre les deux rives du fleuve Saint-Laurent; que le prix à payer - non pas 2 milliards $, mais 5 milliards $, selon lui - sera trop élevé.

M. Labeaume va même jusqu'à dresser un parallèle avec le pont de Québec, dont le dossier de la peinture traine en longueur depuis plusieurs mois. «Vous avez le Parti libéral qui a dit qu'il allait faire quelque chose et il n'était pas sitôt élu qu'il a dit: "Ah non, s'cusez, on peut pas." Ça va faire exactement la même affaire.»

Joint par Le Soleil, le ministre de la Famille et député de Québec Jean-Yves Duclos assure que les démarches continuent dans le dossier du pont de Québec, qu'il n'est pas au point mort.

«J'attends quelques confirmations pour une rencontre très prochainement. On aura l'occasion de faire le point sur ce que nous avons fait ensemble. Et également d'envisager le futur», indique le ministre fédéral. «Nous sommes toujours dans le coeur du dossier. [...] Les deux acteurs les plus importants dans le dossier, ce sont le ministère des Transports et le CN [Canadien National]. [...] Ils ont entre eux un engagement pour garantir la sécurité, la durabilité et l'entretien structurel du pont de Québec jusqu'en 2053», réitère-t-il, assurant que les 75 millions $ promis durant la campagne sont toujours sur la table.

L'estimation des coûts de peinture du pont de Québec s'élèverait à environ 400 millions $.

Prudence sur le tunnel

Quant à la question d'un tunnel entre les deux rives, M. Duclos se montre très prudent dans ses commentaires. Il refuse de répondre si le projet d'un troisième lien reliant Québec et Lévis est quelque chose de réaliste et nécessaire.

Son collègue, le député de Louis-Hébert, Joël Lightbound, avait pourtant affirmé en mai à Radio-Canada croire à un projet de troisième lien, que ce soit un tunnel ou un pont. Il avait même soulevé l'idée de transférer les fonds destinés à la restauration du pont de Québec au projet d'un troisième lien.

Le ministre de la Famille affirme que c'est le gouvernement du Québec qui pilote le dossier. «[Le gouvernement du Québec] a annoncé qu'il était en train de produire des travaux qui allaient pouvoir éclairer les citoyens de la région sur à la fois les coûts et les opportunités d'un tel dossier. On en est là. [...] On va attendre que les informations nous viennent du gouvernement du Québec pour ensuite avoir une discussion raisonnée et raisonnable.»

Du côté du gouvernement du Québec, on concède qu'il y a actuellement un problème au niveau du transport entre la Rive-Sud et la Rive-Nord, mais on refuse également de dire si le projet d'un tunnel est réaliste.

«On va prendre connaissance des études», affirme Laura Lizotte, la chef de cabinet du nouveau ministre des Transports, Laurent Lessard. «Mais il y a assurément un problème de transport entre Québec et Lévis. [...] Est-ce que le moyen [pour régler ce problème] est choisi? Pas du tout. [...] Est-ce qu'on veut le réaliser? On veut regarder les options», poursuit-elle, indiquant que les études seront rendues publiques cet automne.

Lévis en faveur

Plaidant depuis le début en faveur d'un troisième lien, la Ville de Lévis a également indiqué attendre le résultat des études avant de se prononcer sur le caractère réaliste du projet. Une rencontre est d'ailleurs prévue entre le maire Gilles Lehouillier et M. Lessard, mardi. Le dossier devrait être parmi les points discutés.

L'opposition à l'hôtel de ville n'a pas voulu commenter pour le moment, préférant attendre à lundi. La Coalition avenir Québec, pour sa part, demande la publication la plus rapide possible des études.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer