L'ex-chef de cabinet Ouellet veut «rectifier les faits» dans le dossier RONA

En novembre 2014, Investissement Québec a vendu 11... (Archives La Presse)

Agrandir

En novembre 2014, Investissement Québec a vendu 11 millions d'actions du quincaillier RONA. Le conseil d'administration d'IQ avait alors demandé au ministère de l'Économie de valider sa décision.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-chef de cabinet Pierre Ouellet demande lui-même à venir s'expliquer devant les députés sur son rôle dans la vente des actions de RONA détenues par Investissements Québec (IQ).

Au coeur des interrogations sur le feu vert donné par le gouvernement Couillard à la liquidation des 11 millions d'actions du quincaillier, en 2014, M. Ouellet demande à être entendu.

Il a écrit au président de la Commission de l'économie et du travail (CET), Claude Cousineau, afin de pouvoir témoigner «dès ce jeudi».

«Force est de constater que plusieurs hypothèses ont été véhiculées dernièrement dans les médias, notamment suite au dévoilement de documents transmis par IQ aux membres de la commission, écrit l'ex-chef de cabinet. Il m'apparaît donc nécessaire que je puisse éclairer rapidement les membres de la commission et rectifier les faits.»

M. Ouellet n'avait jamais jusqu'à maintenant manifesté son désir de fournir quelque explication que ce soit dans le dossier RONA. Faisant partie du sérail libéral depuis plusieurs années, il a perdu sa place dans les officines après la controverse sur les irrégularités au ministère des Transports du Québec.

Au courant ou non?

Un échange de courriels rendu public montre qu'en 2014, lorsque IQ s'enquerrait de l'appui du ministère de l'Économie à la vente des actions, M. Ouellet a semblé donner son assentiment par un «OK». Le ministre démissionnaire Jacques Daoust a toujours nié avoir été mis au courant de quoi que ce soit. Personne dans l'opposition ne prête foi à la thèse qu'un chef de cabinet puisse prendre une décision de cette importance sans consulter le ministre ou le bureau du premier ministre.

Les députés membres décideront finalement jeudi matin des ajouts à faire à la liste des invités qui seront entendus au sujet du processus ayant mené à la vente des actions de RONA. Outre M. Ouellet, la Coalition avenir Québec a formellement demandé de pouvoir interroger l'ex-ministre Daoust et Robert Dutton, un ex-dirigeant de RONA. Le Parti québécois et Québec solidaire souhaitent aussi que le chef de cabinet du premier ministre vienne répondre aux questions. 

Au cours des derniers jours, des députés libéraux ont montré de l'ouverture à entendre de nouveaux témoins au nom de la «transparence» et du droit des citoyens à avoir l'heure juste.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer