Interdiction du burkini: la caquiste Roy corrige le tir

Nathalie Roy, de la CAQ, avait affirmé récemment... (AFP, Gent Shkullaku)

Agrandir

Nathalie Roy, de la CAQ, avait affirmé récemment que la CAQ n'hésiterait pas à bannir le burkini sur les plages du Québec.

AFP, Gent Shkullaku

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La caquiste Nathalie Roy corrige le tir. Elle reconnaît qu'un gouvernement caquiste aurait de la difficulté à bannir le burkini de l'espace public.

Elle n'affirme plus que le gouvernement Couillard doit trouver le «courage» de contourner les chartes canadienne et québécoise des droits et libertés afin d'interdire le port du burkini au Québec.

Comme la semaine dernière, Mme Roy dit qu'il faut mettre de «grands juristes» sur ce dossier pour qu'ils trouvent par quel moyen parvenir à cet objectif. Elle évite cependant aujourd'hui de répéter qu'il suffirait de recourir à la clause dérogatoire pour contourner les chartes des droits et libertés.

L'intention demeure, mais la députée caquiste insiste désormais pour dire que «ce serait très difficile» de bannir le burkini.

Les chartes sont des outils précieux, prend-elle même soin de dire.

Nathalie Roy précise que son parti, jusqu'à nouvel ordre, s'en tiendra donc à sa position traditionnelle. Celle-ci s'appuie sur l'interdiction du port de signes religieux pour les employés de l'État exerçant des fonctions d'autorité, comme les policiers, les gardiens de prison et les juges, comme le prescrivait la Commission Bouchard-Taylor. La CAQ y a ajouté les enseignants.

La position du parti de François Legault a été campée lors du débat sur la Charte des valeurs portée par le gouvernement de Pauline Marois.

«En mode panique»

Nathalie Roy avait convoqué un point de presse pour répliquer au chef intérimaire du Parti québécois, Sylvain Gaudreault, qui a indiqué en entrevue au Soleil que la Coalition avenir Québec est non seulement de droite, mais «populiste».

«Les caquistes sautent sur tout ce qui bouge. Ils font des sorties avec des solutions simplistes. C'est du populisme. Il ne faut pas se gêner pour le dire», a déclaré M. Gaudreault.

«Le PQ est en mode panique et en manque d'attention», réplique Mme Roy. Il est «incapable de défendre notre identité et nos valeurs. C'est le parti d'une seule idée, celle de la séparation.»

«Moi, ce que je fais, c'est que j'écoute les préoccupations des gens. Vous devriez voir le nombre de personnes qui m'écrivent, qui me félicitent, pour me dire : "Mme Roy, vous dites des choses que personne n'ose dire. Il faut dénoncer l'islamisme radical et ses objets d'asservissement et de soumission de la femme, et vous le faites très bien."»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer