La CAQ et QS croisent le fer sur une subvention de 100 000 $ au Forum social mondial

Des milliers de personnes, dont la porte-parole de... (AFP, Clément Sabourin)

Agrandir

Des milliers de personnes, dont la porte-parole de Québec solidaire Françoise David, ont participé à une marche dans les rues de Montréal, mardi, lors de l'ouverture du Forum social mondial.

AFP, Clément Sabourin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Québec

Le Forum social mondial sème la controverse dans les rangs de l'opposition à l'Assemblée nationale, en raison de la subvention gouvernementale de 100 000 $ versée à l'événement, qui a cours présentement à Montréal.

Cette aide gouvernementale est soit parfaitement fondée, selon Québec solidaire (QS), soit une très mauvaise idée, aux yeux de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui a réclamé mercredi son retrait immédiat.

Selon la CAQ, en versant cette subvention, Québec a ainsi indirectement soutenu financièrement certains organismes liés au terrorisme et au lobby anti-Israël, une accusation que QS juge totalement loufoque et non fondée.

QS accuse la CAQ de faire fi de la liberté d'expression, de déraper politiquement, faisant preuve d'ignorance et n'avançant aucune preuve de ses allégations contre l'organisme Palestinian House et le Mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Pour sa part, le ministre responsable de Montréal, Martin Coiteux, qui a autorisé la subvention controversée, justifie l'injection de fonds publics au Forum social mondial par le fait qu'il va contribuer au rayonnement de la métropole, par ses retombées économiques et l'afflux de touristes.

La subvention répond en tous points aux critères administratifs fixés par le gouvernement, et ne constitue en aucun cas une prise de position sur les enjeux débattus durant le forum, a par ailleurs indiqué mercredi une porte-parole du ministre. Il n'est donc pas question de la retirer.

Par la voix de sa porte-parole, la députée Françoise David, Québec solidaire rappelle que la campagne internationale BDS a été lancée en 2005 pour amener Israël à «mettre fin au système d'apartheid» auquel serait soumise la population palestinienne. Québec solidaire a donné son appui à BDS, qui demande notamment aux pays de la planète de boycotter le commerce avec Israël et de ne pas y faire d'investissements.

«Immense ignorance»

Mais «ce n'est pas un mouvement contre Israël et son peuple», assure Mme David en entrevue téléphonique, dénonçant «l'immense ignorance» de la CAQ et ce qu'elle estime être le manque de sérieux et de rigueur des députés caquistes quand ils abordent ces questions.

Mme David participait mercredi sur le site de l'événement au Forum parlementaire mondial, qui regroupait des élus «progressistes» de divers pays venus échanger sur les défis politiques auxquels sont confrontés les mouvements de gauche actuellement.

Elle dit n'avoir jamais entendu parler de l'autre organisme qui agace la CAQ, le Palestinian House. Selon la CAQ, en 2012, le gouvernement fédéral a coupé les vivres à ce groupe, en raison de ses positions extrémistes. Palestinian House «fait l'éloge des terroristes», selon la députée caquiste Nathalie Roy.

Le forum présente plus de 1200 activités «autogérées» jusqu'à dimanche. Les représentants de pas moins de 1000 organisations en provenance de 118 pays sont attendus à cet événement qui vise notamment à lutter contre les inégalités sociales.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer