Couillard est gênant, croit Legault

Le chef de la CAQ, Françcois Legault, a assisté... (Le Nouvelliste, Olivier Croteau)

Agrandir

Le chef de la CAQ, Françcois Legault, a assisté aux funérailles de Sylvie Roy, lundi, à Trois-Rivières.

Le Nouvelliste, Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) François Legault se dit «gêné» par la réaction du premier ministre Philippe Couillard à l'attentat de Nice et promet de le talonner sur l'identité au cours de la prochaine session.

Le chef caquiste est revenu mardi sur les déclarations de M. Couillard après l'attentat terroriste du 14 juillet. Le premier ministre a alors soutenu qu'une plus grande ouverture à l'immigration est le meilleur moyen de lutter contre le radicalisme.

«Accuser les Français de manquer d'ouverture, franchement, il a dépassé les bornes pour moi, a déclaré M. Legault. [...] Je n'en reviens pas. Je suis gêné d'avoir un premier ministre qui dit : "Ils manquent d'ouverture." Ne soyons pas naïfs, il faut lutter contre le terrorisme islamiste. Actuellement, on a un premier ministre qui défend la Charte des droits avant de défendre notre identité et nos valeurs.»

Le chef de la Coalition avenir Québec revient à la charge sur le «malaise» qu'il sent chez le premier ministre dans le dossier identitaire. La CAQ souhaite interdire les prêches qui vont à l'encontre des valeurs québécoises, demande des cours de français obligatoires pour les nouveaux arrivants et un encadrement des accommodements religieux.

Fierté et non racisme

M. Legault ne craint pas d'être à nouveau accusé par le premier ministre de «souffler sur les braises de l'intolérance», comme lorsqu'il s'est prononcé contre une hausse des seuils d'immigration. «Vous avez vu ce qui est arrivé? demande M. Legault. À peu près tous les Québécois se sont ralliés derrière moi. [...] Probablement qu'il va se réessayer; mais je pense que ce n'est pas d'être intolérant, raciste ou fermé que d'être assez fier de notre langue et de nos valeurs pour vouloir les protéger.»

Le chef caquiste a lancé mardi sur la promenade Samuel-De Champlain une tournée estivale du Québec. Il veut aller à la rencontre de Québécois dans une cinquantaine de circonscriptions pour diffuser les idées caquistes. Outre l'identité, il veut mettre l'économie et l'éducation à l'avant-plan. 

«Je veux dire aux Québécois que la CAQ est la seule alternative capable de remplacer les libéraux», a martelé M. Legault. Il n'est pas sain, a-t-il plaidé, d'avoir un parti au pouvoir pour une aussi longue période. 

La tournée sera l'occasion pour le chef caquiste de mousser son parti dans les trois circonscriptions où se tiendront des élections complémentaires, cet automne : Saint-Jérôme, Marie-Victorin et Arthabaska. 

«Évidemment, c'est un passage important», reconnaît M. Legault, qui se voit toujours premier ministre en 2018. «On n'aura probablement pas le temps de rejoindre tout le monde, mais on espère avoir de bons résultats», a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer