Le protectionnisme menace des emplois au Québec, dit Couillard

«Ce qui menace l'emploi, ce n'est pas l'ouverture... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Ce qui menace l'emploi, ce n'est pas l'ouverture des marchés, mais leur fermeture», a martelé  Philippe Couillard.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le premier ministre Philippe Couillard est préoccupé par les discours protectionnistes qui se répandent aux États-Unis et menacent des emplois québécois liés au libre-échange.

Les déclarations du candidat républicain à la présidence américaine, Donald Trump, qui pourfend l'accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), n'ont rien de rassurant pour le Québec, estime M. Couillard. 

«Tout discours qui va à l'opposé des intérêts du Québec, qui sont basés sur l'ouverture des marchés, pour nous, est préoccupant», a déclaré le premier ministre québécois, mardi, à Québec. Il a tenu ces propos en marge de l'assemblée annuelle du Council of States, une organisation qui favorise les échanges entre parlementaires d'ici et des États-Unis. 

«Ce qui menace l'emploi, ce n'est pas l'ouverture des marchés, mais leur fermeture, a martelé M. Couillard. Pour une économie comme celle du Québec, qui est basée sur l'exportation, la question de l'ouverture des marchés est excessivement importante.»

Mais ni les républicains ni les Américains n'ont l'exclusivité du discours protectionniste, a noté M. Couillard. Le contexte économique instable constitue un terreau fertile pour cette idée ailleurs dans le monde aussi, dont en Europe, a-t-il souligné. 

«Dans les deux principaux partis américains, on entend des sons ou des discours qui sont opposés à l'ouverture des marchés, a noté M. Couillard. Ça, pour nous, c'est l'élément le plus important. Chaque Québécois dans nos régions, partout, doivent suivre ça avec beaucoup d'attention parce que ça aura un impact direct sur nos économies, sur nos emplois.»

Le premier ministre québécois juge qu'il n'y a pas lieu de renégocier l'ALÉNA, entré en vigueur en 1994, et qui a créé une zone de libre-échange entre le Mexique, les États-Unis et le Canada. L'objectif était d'éliminer autant que possible les barrières douanières entre les pays pour favoriser une concurrence équitable à l'intérieur de la zone. 

«Je pense qu'en dernière analyse, l'intérêt économique va primer, a affirmé M. Couillard. C'est un accord en place depuis des années et dont l'application a été bénéfique.»

Le gouverneur du Maine derrière Trump

Présent à l'assemblée, le gouverneur du Maine, Paul LePage, qui s'est rangé derrière Donald Trump, n'est pas du même avis. Malgré l'ALÉNA, des tarifs et des taxes de toutes sortes continuent à nuire aux échanges entre le Canada et les États-Unis, a-t-il plaidé. Libre-échangiste convaincu, il souhaite lui aussi la fin de l'entente et que les gouvernements cessent de se mêler des échanges commerciaux. 

«Je suis un homme d'affaires, a-t-il noté en point de presse. Je suis allé en politique parce que j'avais l'impression que les politiciens n'avaient aucune idée de ce qu'ils faisaient. [M. Trump] dit la même chose aux gens de Washington. [...] Je pense qu'il est la personne dont il faut être le moins effrayé dans les deux candidats [à la présidentielle].» 

Le gouverneur du Maine s'indigne par exemple des tarifs imposés au bois d'oeuvre canadien malgré l'ALÉNA. Des papetières américaines doivent les payer pour s'approvisionner en bois, déplore-t-il. 

«L'ALÉNA n'est bon pour personne, a dit M. LePage. Je ne peux pas venir faire des affaires au Canada sans passer par l'ALÉNA.» 

Selon l'appréciation du gouverneur, un regard franc et une poignée de main suffisent à des partenaires d'affaires pour s'entendre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer