Une trentaine de pays à Washington pour la lutte contre l'ÉI

Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan... (AFP, Saul Loeb)

Agrandir

Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan (à droite), marche aux côtés d'un garde d'honneur à la base militaire d'Andrews au Maryland dans le cadre de la Coalition contre le groupe État islamique.

AFP, Saul Loeb

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Washington

Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a exhorté ses homologues, mercredi, à en faire davantage pour la campagne militaire en Irak et en Syrie contre le groupe armé État islamique.

Des ministres de la Défense et des Affaires étrangères de plus de 30 pays sont réunis aux États-Unis pour deux jours afin de dresser la prochaine feuille de route de la lutte contre le groupe État islamique (EI).

C'est la quatrième fois que le secrétaire Carter réunit la coalition contre l'EI. Pour l'occasion, le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, et des dizaines de ses homologues ont été accueillis à la base militaire d'Andrews, au Maryland.

Entre-temps, les forces de sécurité de l'Irak, soutenues par la coalition internationale, s'apprêtent à encercler Mossoul, une ville stratégique du nord du pays, dans le but d'en reprendre le contrôle des mains des djihadistes. En Syrie, de violents affrontements se poursuivent entre les diverses factions impliquées dans la guerre civile.

Deux milliards $ à l'Irak

Du côté de Washington, le secrétaire d'État John Kerry a tenu, en parallèle, une conférence au cours de laquelle le Canada et d'autres pays donateurs se sont engagés à verser plus de 2 milliards $ à l'Irak pour de l'aide humanitaire immédiate et pour son développement à long terme.

Ce nouvel engagement financier du Canada s'ajoute aux 1,6 milliard $ sur trois ans promis par le gouvernement Trudeau en février. Jeudi, le secrétaire d'État américain John Kerry a prévu s'entretenir avec les ministres de la Défense et des Affaires étrangères quant à la coordination de leurs efforts militaires et politiques en matière de financement antiterroriste, de flux de combattants étrangers et de stabilisation des régions libérées des djihadistes.

Le ton des autorités américaines laisse croire qu'un succès militaire contre l'ÉI en Irak et en Syrie est possible. L'attention se tourne désormais vers des défis à long terme tels que l'assistance à ces pays déchirés par les combats depuis plusieurs années.

Également de passage à Washington, le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a déclaré que la menace terroriste persistera malgré une défaite de l'ÉI et que la communauté internationale devra même redoubler d'efforts afin de combattre l'idéologie extrémiste.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer