Le Québec n'est pas à l'abri, dit St-Pierre

Plusieurs personnalités politiques étaient présentes pour commémorer la... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Plusieurs personnalités politiques étaient présentes pour commémorer la mémoire des victimes et démontrer leur soutien au consul général de France, Nicolas Chibaeff.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Québec n'est pas à l'abri d'une attaque comme celle qui a eu lieu à Nice, estime la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre. Vivre dans la crainte d'un pareil drame serait cependant concéder la victoire aux terroristes, précise-t-elle.

Venue témoigner son soutien au peuple français au consulat général de France à Québec, samedi midi, la ministre provinciale a expliqué s'être sentie abasourdie et consternée lorsqu'elle a appris, jeudi soir, la nouvelle tragédie survenue en France, le pays «le plus important dans nos relations internationales».

«Lorsqu'on voit des gestes comme celui qui s'est produit le 14 juillet, à Nice, on se dit : "Mon Dieu, qu'est-ce qui se passe?"», a reconnu Christine St-Pierre, avant d'admettre que bien que son gouvernement mettait tout en oeuvre pour réduire les risques de ce genre d'attentat, le risque nul n'existait pas.

«On espère que non», a-t-elle répondu lorsque questionnée à savoir si un attentat comme celui de Nice était possible en sol québécois. «Mais on sait que ces attaques-là sont commises dans des endroits où l'on croit à la démocratie, où l'on croit à la liberté. Alors, je pense qu'il n'y a aucun pays qui est à l'abri, il faut absolument mettre les mesures de sécurité en place.»

C'est ce que fait le Québec, a-t-elle assuré, rappelant qu'un plan d'action avait été lancé pour lutter contre la radicalisation, et que la ville de Québec serait l'hôte, au mois d'octobre, d'une grande conférence de l'UNESCO sur la question de la radicalisation menant à la violence par l'Internet. «Il faut absolument que tous les pays libres se serrent les coudes pour lutter contre la radicalisation.»

Surtout, soutient-elle, il ne faut pas céder à la peur, il faut continuer de se rassembler et de fêter. «On ne peut pas rester chez nous, se barricader, sinon c'est les terroristes qui vont gagner. Ils gagnent s'ils sèment la terreur. Il ne faut pas avoir peur. Pour nous, Québécois, il faut continuer à avoir une attitude d'ouverture. Il ne faut absolument pas se fermer.»

«Se tenir debout»

Christine St-Pierre a confiante que c'est également ce que feront les Français. «Je sais que les Français sont forts. Ils vont continuer à se tenir debout pour dire à quel point c'est inacceptable, cette violence.»

Ce refus de se laisser apeurer a été repris à l'unisson par les politiciens présents, à la vigile de samedi. «Ceux qui cèdent à la peur deviendront les esclaves de la violence», a lancé à la foule le ministre canadien de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, reprenant les mots de l'ex-président italien, Sandro Pertini.

Les discours haineux n'ont pas leur place dans notre société, a pour sa part mis en garde le député conservateur de Bellechasse, Steven Blaney. «La violence commence avec des mots. C'est la raison pour laquelle il est important de s'assurer que les incitations à la haine sont traitées vraiment conformément au Code criminel. La solidarité est plus forte que la violence.»

«On est bouleversés par ces gestes-là gratuits, mais en même temps on doit continuer à prôner la démocratie, la paix, et continuer à vaquer à nos occupations. On va continuer à occuper nos espaces et on va continuer à aller en France, partout», a-t-il ajouté, lui qui s'envolera justement vers Nice, dans les prochaines semaines, pour des vacances planifiées avant les attaques.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer