Rapprochement avec les autochtones: Hivon propose une commission itinérante

Véronique Hivon... (La Presse, Olivier Pontbriand)

Agrandir

Véronique Hivon

La Presse, Olivier Pontbriand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La députée péquiste Véronique Hivon propose la mise sur pied d'une «commission itinérante mixte» composée d'élus de l'Assemblée nationale et d'élus autochtones.

Une telle commission favoriserait le «rapprochement interculturel entre les autochtones et les allochtones», une tâche devenue une absolue nécessité, dit celle qui est à l'origine de la commission itinérante sur le droit de mourir dans la dignité.

La candidate à la succession de Pierre Karl Péladeau croit qu'un modèle semblable visant un rapprochement entre les autochtones et les allochtones pourrait «déboucher sur un plan d'action concret et commun de lutte contre la discrimination et le racisme à l'égard des autochtones».

En entrevue avec Le Soleil, Véronique Hivon rappelle que les derniers mois ont de nouveau mis en lumière la discrimination, le racisme et l'incompréhension dont sont trop souvent victimes les autochtones.

Elle invite le gouvernement de Philippe Couillard à s'emparer de son idée de commission mixte itinérante.

«On est comme des étrangers sur un même territoire, constate-t-elle. Nous avons un devoir d'agir pour rendre compte de la situation, agir et prévenir, en favorisant une meilleure connaissance mutuelle.»

«Jeunes ambassadeurs»

Véronique Hivon veut par ailleurs promouvoir des programmes de «rapprochement interculturel» entre jeunes autochtones et allochtones, et ainsi faire naître de «jeunes ambassadeurs».

Elle pense à un programme de jumelage et d'échange de courte durée entre jeunes de secondaire 4 et 5, ainsi qu'à un programme «d'implication communautaire, de connaissance de soi et de l'autre pour des jeunes de 16 à 25 ans autochtones et allochtones», qui pourrait s'échelonner sur plusieurs semaines, celui-là.

Elle croit qu'une clause spéciale devrait accompagner toute nouvelle loi votée par l'Assemblée nationale afin de mesurer spécifiquement son impact sur les nations autochtones.

Dans cette course, Véronique Hivon se félicite du soutien d'Alexis Wawanoloath, un ex-député péquiste d'Abitibi-Est.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer