La lune de miel de Trudeau est terminée, estime Deltell

Même si les sondages parlent en faveur du... (La Presse Canadienne, Mark Blinch)

Agrandir

Même si les sondages parlent en faveur du gouvernement Trudeau, les élus conservateurs de la région de Québec estiment que la lune de miel est terminée et qu'un certain mécontentement commence à paraître dans la population.

La Presse Canadienne, Mark Blinch

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quoi qu'en disent les sondages d'opinion, la lune de miel entre Justin Trudeau et les électeurs du pays est bel et bien terminée, soutient le député conservateur Gérard Deltell.

Au moment de dresser un bilan régional avec ses collègues du caucus conservateur de Québec, l'élu de Louis-Saint-Laurent a affirmé que «plus le temps passe, plus le party s'achève» pour le Parti libéral du Canada.

L'approche du gouvernement Trudeau «met en péril l'avenir économique du Canada» avec des «budgets qui ne tiennent pas la route», à son avis. «De plus en plus, a attaqué M. Deltell, les gens se rendent compte que ce gouvernement dit une chose et fait le contraire.»

Gérard Deltell.... (Archives La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Gérard Deltell.

Archives La Presse Canadienne

Le mois dernier, un sondage Léger plaçait les libéraux de Justin Trudeau à 51 % dans les intentions de vote, un sommet depuis la Trudeaumanie des années 80. «Les sondages montent, descendent, vont à gauche, à droite, a philosophé M. Deltell. Le seul chiffre qui compte, c'est 40. Il reste 40 mois avant la prochaine élection.»

Les actions du gouvernement Trudeau dans la région ne trouvent pas grâce aux yeux du caucus conservateur. Particulièrement dans le dossier du pont de Québec, où les libéraux sont accusés d'avoir jeté l'éponge. 

Même si les conservateurs ne sont pas parvenus à repeindre le pont, jamais ils n'auraient cessé de faire pression sur le CN, affirme M. Deltell. «C'est un abandon irréfléchi et inacceptable», a-t-il affirmé. La volonté exprimée d'investir plutôt dans un troisième lien est une «tentative de diversion» qui dénote une grande dose «d'improvisation», selon lui.

Choix douteux et promesses non remplies

De son côté, le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus, est intrigué qu'Ottawa ait versé 10 millions $ au projet de théâtre Le Diamant, le double de la somme demandée, sans avoir donné un sou pour la création de l'Institut nordique. Cet institut, dont la création est estimée à 75 millions $, réunirait à l'Université Laval des dizaines de chercheurs du monde nordique sur l'environnement, le climat et la santé des populations du nord.

Le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, s'impatiente de voir le gouvernement libéral donner son appui au projet d'expansion Beauport 2020 de l'Administration portuaire de Québec et à l'aménagement de la promenade portuaire du Foulon. 

Porte-parole conservateur en matière de développement économique régional, le député de Portneuf--Jacques-Cartier, Joël Godin, déplore que le taux d'imposition des petites entreprises n'ait pas été réduit comme promis. «Le gouvernement Trudeau a perdu le contrôle des dépenses», croit-il. M. Godin ne manque pas de rappeler l'épisode aux Communes dans lequel M. Trudeau a involontairement bousculé la députée Ruth Ellen Brousseau, «un geste inacceptable de la part d'un premier ministre».

Les électeurs sont déçus, s'il faut en croire la députée conservatrice de Beauport-Côte-de-Beaupré-L'Île d'Orléans-Charlevoix, Sylvie Boucher. «C'est un gouvernement qui a décidé de faire de belles promesses et ça s'effrite, dit-elle. On sent qu'il y a un mécontentement.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer