Les aspirants candidats à la chefferie du parti conservateur tâtent le terrain

Selon les règles de la course, les candidats... (La Presse Canadienne, Jonathan Hayward)

Agrandir

Selon les règles de la course, les candidats potentiels ont jusqu'à la fin du mois de février pour remplir formellement les documents, mais le parti tente d'accélérer le processus.

La Presse Canadienne, Jonathan Hayward

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Levitz
La Presse Canadienne
Vancouver

Lorsque l'ancien ministre conservateur Peter MacKay est entré au congrès de son parti qui se tenait à Vancouver, samedi, un membre du parti est passé à côté de lui pour lui dire que les militants «l'attendaient».

Peter MacKay est un candidat pressenti à la... (La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

Peter MacKay est un candidat pressenti à la chefferie.

La Presse Canadienne

M. MacKay a éclaté de rire, mais il n'a pas répondu - une réaction répandue chez plusieurs aspirants candidats à la direction du parti en fin de semaine, qui ont été criblés de questions à savoir s'ils avaient terminé leur réflexion.

Selon les règles de la course, les candidats potentiels ont jusqu'à la fin du mois de février pour remplir formellement les documents, mais le parti tente d'accélérer le processus.

Les débats organisés par le parti étaient censés commencer à l'automne, mais certains voudraient les devancer afin d'inciter les intéressés à prendre une décision rapidement.

L'un des facteurs clés pour l'exécutif du parti : l'argent. Les conservateurs doivent activer leur machine de financement alors qu'ils commencent déjà à se préparer pour les prochaines élections générales de 2019. Les candidats, lorsqu'ils s'inscrivent, doivent fournir 50 000 $ à l'entrée et éventuellement amener de nouveaux membres au parti qui devront débourser chacun 15 $.

En même temps, les candidats à la succession de Stephen Harper devront collecter des fonds pour leur propre campagne dans le même bassin de donateurs, ce qui complique la recherche de financement.

Les candidats potentiels doivent réfléchir à savoir s'ils auront assez de financement, assez de bénévoles et s'ils bénéficieront de l'écoute de la base du parti, a indiqué la députée Lisa Raitt, qui elle-même pourrait se lancer.

«Vous devez sortir d'Ottawa pour comprendre vraiment si, oui ou non, ce que vous affichez intéresse les Canadiens et vos membres», a-t-elle souligné, ajoutant que pour elle, «jusqu'ici, tout va bien».

Les quelque 2000 délégués du parti ont pu voir plusieurs candidats potentiels au congrès de deux jours et demi, que ce soit sur la scène ou dans les hôtels et les bars des environs.

Soirée avec Jason Kenney

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées dans une suite du club privé Terminal City, de Vancouver, pour passer une soirée avec Jason Kenney, le conservateur de longue date qui doit faire un choix entre la direction du parti à Ottawa, ou un saut en politique provinciale en Alberta où il pourrait unir la droite. M. Kenney dit qu'il prendra sa décision dans les prochains mois.

Jason Kenney semblait être le candidat préféré des conservateurs sociaux du parti, mais cela pourrait changer maintenant qu'on sait que M. Kenney a appuyé la motion sur l'abrogation d'un article du programme du parti qui s'opposait au mariage entre conjoints de même sexe.

Les trois candidats déjà déclarés - Kellie Leitch, Michael Chong et Maxime Bernier - ont aussi voté pour cette motion et M. Bernier l'a même vantée lors d'un discours sur le plancher du congrès.

Le député de Saskatoon-University, en Saskatchewan, Brad Trost, a dit à certains journalistes que ce vote de M. Kenney signifiait que lui-même ne fermait plus la porte à une candidature.

Mais le nom d'une candidate potentielle a été officiellement écarté de la course : Rona Ambrose. Une résolution qui avait été présentée pour permettre à Mme Ambrose de se présenter a été rejetée en bloc, au grand soulagement d'une personne : son conjoint.

J. P. Veitch se promenait samedi au congrès portant un t-shirt où l'on pouvait lire : «Non, elle ne se présente pas».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer