Hivon s'engage pour la «proportionnelle»

Véronique Hivon, candidate à la direction du Parti... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Véronique Hivon, candidate à la direction du Parti québécois

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si elle est élue chef du Parti québécois et éventuellement première ministre, les prochaines élections générales au Québec, en 2018, seront les dernières à se tenir sous le mode de scrutin actuel, promet la députée Véronique Hivon.

«Dans les 100 premiers jours d'un gouvernement du Parti québécois, sous mon leadership, nous déposerons une proposition de réforme» du mode de scrutin qui comprendra «des éléments de proportionnalité», a annoncé la candidate à la succession de Pierre Karl Péladeau, sans toutefois en dire davantage sur le modèle qu'elle privilégie.

Sa proposition serait soumise à une vaste consultation «non partisane» et devrait très certainement être entérinée par un référendum pour entrer en vigueur, croit la députée.

Accompagnée de son collègue Sylvain Pagé, député de Labelle et spécialiste de ces questions, Mme Hivon a présenté mardi son plan «de réforme de l'exercice de la démocratie».

La sacro-sainte ligne de parti doit être assouplie, affirme aussi Véronique Hivon. Elle veut que les députés du Parti québécois aient la possibilité de voter librement sur toutes les questions qui leur seront soumises, à l'exception des éléments du programme du parti, des dossiers budgétaires et des votes de confiance.

Mme Hivon dit également en avoir assez «du triste spectacle ultra-partisan» offert par les parlementaires à la période des questions. «Le débat est essentiel à la démocratie, mais encore faut-il qu'on débatte vraiment. La population nous regarde et elle s'indigne de comportements qu'elle juge trop partisans, belliqueux, voire disgracieux.» Elle entend proposer en temps et lieu de nouvelles façons de faire.

Une volonté partagée

À la mi-décembre 2014, alors déjà candidat dans la course précédente, Alexandre Cloutier avait tenu un point de presse devant l'Assemblée nationale lors duquel il avait dit vouloir «assainir» la vie politique, améliorer le «comportement» des élus et réduire la place de la «politique spectacle». Il proposait des éléments semblables à ceux mis de l'avant par Véronique Hivon.

Citons-en deux : l'instauration d'un mode de scrutin «proportionnel mixte», en lieu et place du système uninominal majoritaire à un tour, et de vrais «votes libres» à l'Assemblée nationale.

M. Cloutier avait salué le travail de réflexion mené sur la «rénovation démocratique» par son collègue député Sylvain Pagé. En 2011, M. Pagé avait rédigé un Manifeste pour une nouvelle culture politique.

Il est l'un des députés appuyant Mme Hivon.

Le vote libre a été l'un des grands sujets de préoccupation du caucus du Parti québécois en 2011. Même si elle a été officiellement assouplie depuis ce moment, la ligne de parti n'a presque jamais été brisée depuis le vote des députés sur le contrat de gestion de l'amphithéâtre de Québec, en septembre de cette année-là.

Codes cassés

La course à la direction au Parti québécois apporte son lot de situations inusitées. Elle casse les codes habituels.

Le candidat Alexandre Cloutier, porte-parole de son parti en éducation, a ainsi déclaré «que jamais sous sa gouverne» l'actuel ministre des Transports, Jacques Daoust, n'aurait pu demeurer en poste après des révélations comme celles de l'ex-ministre Robert Poëti. C'est la péquiste Martine Ouellet qui est critique en matière de Transports. Elle devrait se lancer dans la course vendredi.

«Quand on fait une course au leadership, on ne peut pas faire abstraction des enjeux fondamentaux», s'est défendu M. Cloutier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer