Sylvain Gaudreault sera chef du PQ le temps d'une course

Agnès Maltais félicite le nouveau chef par intérim... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Agnès Maltais félicite le nouveau chef par intérim du PQ, Sylvain Gaudreault.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les députés péquistes ont choisi Sylvain Gaudreault pour occuper le poste de chef intérimaire pendant la durée de la course à la direction du Parti québécois (PQ). Sa concurrente Agnès Maltais n'a eu d'autre choix que de lui concéder la victoire.

Après quelques jours de bras de fer, le caucus du PQ s'est finalement prononcé : ce sera le député de Jonquière. Il a dit accepter le poste avec «fierté», mais aussi avec la conscience de la responsabilité qui l'accompagne.

Le choix d'un chef intérimaire se fait généralement à travers des discussions privées entre députés et derrière les portes du caucus. Cette fois, M. Gaudreault s'est positionné publiquement dès mardi, tout laissant le soin à son entourage de faire connaître son intérêt pour le poste. La rapidité avec laquelle M. Gaudreault a occupé le terrain, pendant que Mme Maltais était à Paris, n'a pas plu à tout le monde.

Le camp Gaudreault a même roulé des mécaniques et soutenu avoir en poche l'appui des deux tiers du caucus. Certains espéraient que Mme Maltais se rende à l'évidence et abdique pour éviter la tenue d'un vote. Elle s'y est refusée.

Vendredi, les premiers mots de M. Gaudreault ont semblé destinés à réparer les pots cassés. Il a vanté le travail de sa collègue et l'a assurée de son amitié.

«Je suis très heureuse et fière d'être membre de cette équipe et de travailler avec Sylvain Gaudreault», s'est ralliée la députée de Taschereau. «C'est un ami depuis de longues années et il le demeurera pour longtemps. Je suis à ses côtés.» Un commentaire qui lui a valu les applaudissements de ses collègues, tous réunis pour l'annonce. Le résultat du vote n'a pas été rendu public.

Neutralité

Le nouveau chef intérimaire a promis que l'équipe parlementaire péquiste continuerait à talonner le gouvernement malgré la tenue d'une course. M. Gaudreault observera la neutralité que commande sa fonction. Il veut s'inscrire dans la continuité du chef démissionnaire et conserve à leur poste tous les officiers du parti. Il entend maintenir les efforts en vue de la convergence des forces souverainistes et assurer une rigueur organisationnelle advenant le déclenchement rapide d'une élection partielle dans Saint-Jérôme.

«Nous avons eu une semaine mouvementée, mais soyez certains que dès mardi, nous serons présents pour défendre les intérêts des Québécois et faire la démonstration que le gouvernement détruit comme jamais le Québec que nous aimons», a déclaré M. Gaudreault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer