PKP a souffert des absences de son père, selon Marois

Pauline Marois, alors première ministre, a été au... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Pauline Marois, alors première ministre, a été au coeur de l'arrivée de Pierre Karl Péladeau en politique.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La famille ou la politique? La question trottait dans la tête de Pierre Karl Péladeau tout juste avant qu'il ne se présente comme candidat aux élections dans Saint-Jérôme il y a deux ans, se souvient Pauline Marois. «Il était sensible déjà.»

Mme Marois, alors première ministre, a été au coeur de l'arrivée de Pierre Karl Péladeau en politique. «J'ai réussi à le convaincre de se joindre à notre équipe. [...] J'ai mis beaucoup d'espoir en lui», a-t-elle raconté lors d'une entrevue téléphonique accordée au Soleil.

L'arrivée fracassante du patron de Québecor s'est officialisée le 9 mars 2014, lorsqu'il a été fait candidat dans Saint-Jérôme en vue des élections provinciales. En présence de Mme Marois, la conférence de presse avait été marquée par le fameux «poing en l'air» de l'homme d'affaires.

Deux mois auparavant, Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau se séparaient pour une première fois. Selon Pauline Marois, le contexte familial a été l'un des plus grands obstacles à surmonter afin de l'entraîner dans l'arène. «Sur le fond, il avait le goût de venir. Mais déjà à ce moment-là, il y avait un problème avec sa conjointe, de qui il était séparé temporairement. C'était cet aspect-là qui le tiraillait. Il m'avait dit : "Si Julie n'est pas d'accord"...»

La dame de béton avait donc rencontré Mme Snyder personnellement. Après discussion avec l'animatrice, l'ex-première ministre avait pris un certain nombre d'engagements pour assurer le maintien des démarches entreprises par le couple en difficulté. «J'avais pris l'engagement qu'il devait aller à ses rendez-vous [en thérapie de couple]. Je lui envoyais un petit texto pour ne pas qu'il oublie», a-t-elle confié.

Les enfants de M. Péladeau étaient de toute évidence une priorité dès le départ, a poursuivi Mme Marois. «Dès le moment où je l'ai rencontré, à chaque fois ses enfants étaient avec lui ou il parlait de ses enfants. Ça faisait partie de son quotidien. Encore dernièrement, il y a une semaine à peine lors d'un évènement, il a dit : "Je ne peux pas rester longtemps, ma famille m'attend".»

Tout comme Gilles Duceppe, Mme Marois a évoqué l'enfance de M. Péladeau pour tenter d'expliquer sa décision. «Il a souffert des absences de son père et probablement qu'il ne voulait surtout pas le faire vivre à ses enfants.»

Elle-même dit avoir vécu la pression qui peut être exercée sur les proches d'une personnalité politique. Elle a notamment fait référence à son conjoint, Claude Blanchet, qui s'est retrouvé «sur la sellette parce que j'étais première ministre ou chef du Parti québécois». «On oublie souvent que les gens sont des êtres humains qui vivent des situations de tension dans leur vie privée ou amoureuse. C'est difficile.»

Secret total 

Personne ne semble avoir été dans le secret des dieux. Même les députés les plus près de Pierre Karl Péladeau ignoraient, 15 minutes avant sa sortie de piste, qu'il s'apprêtait à renoncer à la vie politique.

Pascal Bérubé a été le premier député péquiste à appuyer M. Péladeau au tout début de la course à la direction du Parti québécois. «Je suis allé le voir chez lui un samedi après-midi pour le convaincre. J'ai ensuite été l'organisateur en chef de sa campagne», a rappelé le député de Matane-Matapédia, lundi, peu après la démission de son chef. 

Aussi proche fut-il de Pierre Karl Péladeau, M. Bérubé a appris la nouvelle, comme tous les élus péquistes d'ailleurs, en conférence téléphonique vers 13h45. «C'est une surprise... Personne n'a été mis dans la confidence. [...] On respecte ce choix-là. Dans des moments comme ceux-là, c'est l'amitié qui prime.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer