La semaine politique

En français! (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En français!

Le ministre des Finances et président du Conseil du trésor, Carlos Leitão, est un homme du monde. Il fallait donc qu'il soit excédé pour perdre son calme comme il l'a fait en chambre, mercredi. Il a ponctué une de ses réponses d'un «Shut up!» sonore à l'intention des députés de l'opposition qui l'interpellaient bruyamment. Des politiciens ont souvent dû par le passé s'excuser pour des mots qui s'écartaient du lexique parlementaire autorisé. Dans le cas présent, le président de l'Assemblée nationale ne lui a même pas demandé de retirer ses paroles. De façon assez rigolote, le député péquiste Jean-François Lisée ne semble pas s'être indigné autant de l'insulte que de la langue dans laquelle elle a été proférée. «En français, on peut dire: "Vos gueules!"» a pris soin de tweeter le député de Rosemont.

Sourds aux décibels

C'est Philippe Couillard qui a lancé la balle, mais c'est le péquiste Pascal Bérubé qui l'a frappée. Première manche: le premier ministre dit au chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, qu'il n'est pas nécessaire d'augmenter le niveau de décibels en parlant. Deuxième manche: le ministre des Finances, Carlos Leitão, répond à Pascal Bérubé en parlant plutôt fort. Troisième manche: M. Bérubé, avant d'y aller d'une autre question, dit au ministre Leitão qu'il n'est pas... nécessaire d'augmenter le niveau de décibels. La boucle était bouclée.

Ma parole!

«Vive le génie du Québec!»

- Philippe Couillard après l'annonce de la vente d'avions CSeries à Delta

Savez-vous écrire sans fautes?

Les tests de certification en français écrit pour l'enseignement qu'on fait passer aux étudiants des facultés d'éducation sont-ils trop faciles? Les fait-on passer au bon moment? Le caquiste Jean-François Roberge et la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, ont ferraillé à ce sujet. Mme David a conservé son sang-froid, mais elle a trouvé un argument qui fait souvent mouche: avant de dire que cet examen est facile, voulez-vous le passer? S'adressant à l'ensemble des élus du Salon bleu, elle a déclaré: «Passez tous l'examen, je ne suis pas sûre que vous le réussiriez.» On n'a pas vu de main se lever.

Un peu de bienséance

Le ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis, peut difficilement plaider l'inexpérience. Il n'y avait aucune raison justifiant d'imposer à Jean Pronovost, un homme d'un certain âge, de livrer les conclusions de son rapport dans de telles conditions. Debout pendant plus de 30 minutes devant les caméras du hotroom, une salle prévue pour les échanges plus courts et reconnue pour sa température élevée. «Je m'excuse, c'est sec ici», a d'ailleurs dit M. Pronovost à un moment. Une autre salle se serait très bien prêtée à l'exercice et aurait permis à l'invité d'expliquer ses conclusions bien assis. Le ministre lui-même a quitté le point de presse avant la fin. «Je vais vous laisser en pâture M. Pronovost, et moi, je vais aller vers d'autres pâturages», s'est excusé M. Paradis. C'était un peu gênant de voir M. Pronovost traité de la sorte.

Les mises de Côté

Chaque semaine, découvrez une des esquisses de caricature laissées en plan par André-Philippe Côté.

En français! (Le Soleil, André-Philippe Côté) - image 7.0

Agrandir

Le Soleil, André-Philippe Côté

L'équipe du Soleil à l'Assemblée nationale

  • Jean-Marc Salvet, chef de bureau
  • Gilbert Lavoie
  • Simon Boivin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer