Exclusif

Vote libre: brèche chez les libéraux

Le député André Drolet... (Photothèque Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Le député André Drolet

Photothèque Le Soleil, Steve Deschênes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le député libéral André Drolet croit qu'une réflexion sur le «vote libre» serait la bienvenue au sein de son caucus.

«Il y a une réflexion à faire à ce sujet», a confié mardi le député de Jean-Lesage en marge d'une réunion de l'aile parlementaire du gouvernement.

M. Drolet ne serait pas le seul à penser ainsi chez les libéraux, selon des confidences obtenues par Le Soleil. En général, cependant, les élus du gouvernement éludent la question ou rejettent cette possibilité, à l'instar de la direction de leur parti.

André Drolet n'a pas fui la question lorsque Le Soleil l'a interrogé là-dessus. Il a parlé d'une réflexion, mais aussi d'«une question à se poser».

Il a émis le souhait qu'une discussion ait lieu à l'intérieur de son caucus sur la possibilité de voter plus souvent librement. Actuellement, cette possibilité est réservée à des votes portant sur des sujets moraux, comme cela avait été le cas au printemps 2014 sur les soins de fin de vie.

La question posée à l'élu libéral ne portait pas précisément sur un vote libre concernant le projet de loi sur le registre des armes à feu, mais sur l'exercice du vote libre en général.

Avec des balises

Le mois dernier, le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, a dénoncé le principe même du vote libre - sauf dans le cas de questions dites morales. Le libéral avait qualifié de démission politique la décision du chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, d'y recourir dans le dossier du registre des armes d'épaule. Selon M. Fournier, M. Legault a abdiqué sa responsabilité de donner une direction à son aile parlementaire et d'exercer un «leadership».

Dans notre édition de mardi, nous indiquions que le vote libre pourrait devenir la règle plutôt que l'exception à la Coalition avenir Québec; que cette façon de faire pourrait dépasser l'ouverture à venir sur le projet de loi sur le registre des armes. Le parti de François Legault a confirmé être en réflexion là-dessus.

«Le vote libre doit naturellement être encadré lorsqu'il s'agit d'un vote de confiance envers le gouvernement, d'une mesure budgétaire ou d'un élément du programme sur lequel un élu a basé sa campagne électorale», a toutefois précisé le député caquiste Benoit Charette. Une fois ces balises installées, il reste toutefois un bon espace pour des votes libres, a-t-il fait valoir.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer