Couillard et Trudeau ont tenu la moitié de leurs promesses électorales

Après six mois de pouvoir, Justin Trudeau est... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Après six mois de pouvoir, Justin Trudeau est en voie de réaliser 45% des promesses qu'il avait faites en campagne électorale. De son côté, Philippe Couillard montre un pourcentage de réalisation de 55% en deux ans.

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir respectivement passé six mois et deux ans au pouvoir, Justin Trudeau et Philippe Couillard sont en train de réaliser environ la moitié de ce qu'ils avaient promis en campagne électorale.

Trudeau a tenu ou est en voie de tenir 45 % de ses promesses. Pour Couillard, le polimètre de l'Université Laval indique 55 % de promesses réalisées ou tout près de l'être.

L'équipe du professeur en science politique François Pétry a décortiqué les récents budgets, qui ont fait bondir le polimètre. Pour les libéraux de Justin Trudeau, le début de mandat est prometteur. «D'arriver avec ce score dans les premiers six mois, c'est assez exceptionnel», indique M. Pétry.

Non seulement l'équipe libérale a réalisé un grand pourcentage de promesses, mais elle en avait aussi une grande quantité, soit 345. La plus grande promesse brisée de Trudeau est toutefois celle de faire 10 milliards $ de déficit. Le déficit prévu est plutôt de près de 30 milliards $.

Au Québec, le Parti libéral, qui s'était engagé 158 fois, arrive plutôt avec «un score qui est dans la norme». Plus de la moitié des promesses réalisées à mi-mandat, c'est un peu ce qu'avaient réussi à atteindre Pauline Marois et Jean Charest avant lui, indique M. Pétry.

Politicien menteur

Le polimètre, outil de vulgarisation créé il y a trois ans, tend à démontrer que les politiciens réalisent la majeure partie de leurs engagements. Par exemple, Stephen Harper a réalisé 82 % de ses promesses lors de son dernier mandat.

Pauline Marois, qui a dirigé un gouvernement minoritaire pendant 18 mois, a quand même réussi à tenir 51 % des engagements qu'elle avait pris.

«On s'attaque à un stéréotype: celui du politicien menteur», exprime M. Pétry. L'équipe de l'Université travaille en collaboration avec d'autres universités en Europe et aux États-Unis qui utilisent des outils de mesure semblables. Elle s'est rendu compte qu'un peu partout dans le monde, les citoyens sont désabusés de la politique et croient que ceux qui les représentent ne font rien de ce qu'ils disent. Mais les statistiques démontrent que les promesses brisées sont beaucoup moins nombreuses que les promesses tenues.

En compilant des analyses depuis le début des années 90, l'équipe de M. Pétry a découvert que les gouvernements canadiens, quels qu'ils soient, ont tendance à tenir davantage leurs promesses que les gouvernements québécois. «On ne sait pas c'est dû à quoi toutefois. Il nous faudra percer le mystère», indique M.Pétry. Pour suivre l'avancement des promesses de Trudeau et de Couillard: www.poltext.org/polimetre

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer