Trudeau devrait dire que Trump est un «fasciste», soutient Mulcair

Donald Trump...

Agrandir

Donald Trump

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau doit reconnaître publiquement que le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump est un «fasciste», selon le chef néo-démocrate Thomas Mulcair.

«Donald Trump est un fasciste. Il ne faut pas se leurrer, il ne faut pas tourner autour du pot», tranche le leader dans une vidéo qui a été partagée par son parti.

Et selon M. Mulcair, il est grand temps que Justin Trudeau cesse de tourner autour du pot lorsqu'on lui demande de dire ce qu'il pense de Donald Trump.

«Je n'hésiterai pas à souligner le fait que M. Trudeau se contente de hausser les épaules lorsqu'on lui parle de Donald Trump et qu'il dit: "Oh, la relation avec le Canada et les États-Unis va au-delà de deux individus"», a-t-il dit.

«Je suis désolé, mais si un fasciste devient président des États-Unis, je veux qu'il soit officiellement écrit quelque part que j'ai signalé mon opposition bien avant l'élection», a conclu Thomas Mulcair.

Le premier ministre canadien a de nouveau refusé de critiquer Donald Trump, jeudi, lors de sa visite à Washington, réitérant qu'il faisait confiance aux électeurs américains.

Le prétendant au titre de candidat républicain à la présidence des États-Unis multiplie les déclarations incendiaires depuis qu'il s'est lancé dans la course.

Il a entre autres proposé d'interdire aux musulmans l'entrée au pays et fait campagne en promettant d'ériger un mur entre le Mexique et les États-Unis sous prétexte que les Mexicains qui traversent la frontière sont des «violeurs» et des «narcotrafiquants».

La «rhétorique stridente» de Donald Trump a été sévèrement critiquée par le président mexicain Enrique Peña Nieto, qui a comparé dans le journal «Excelsior» les envolées du candidat à celles des dictateurs Adolf Hitler et Benito Mussolini.

Le président américain Barack Obama a pour sa part maintes fois déploré la teneur du discours du controversé candidat républicain.

La vidéo d'une durée de 38 secondes dans laquelle Thomas Mulcair tient ces propos a d'abord été publiée sur le site de Buzzfeed. Le NPD l'a ensuite fournie à La Presse Canadienne.

La séquence - il s'agit d'un montage vidéo - a été tournée la semaine dernière en marge d'un discours devant des députés et des membres du personnel néo-démocrate, et le chef répondait à une question lorsqu'il a fait ses commentaires sur M. Trump, selon le parti.

Le chef du Nouveau Parti démocratique a déjà déclaré que le controversé milliardaire devrait être interdit de territoire au Canada en raison de son discours haineux.

«Il est tout à fait acceptable de limiter l'accès d'un pays à quelqu'un qui est en train de propager la haine», plaidait-il le 8 décembre en point de presse dans le foyer de la Chambre des communes.

Le même jour, en mêlée de presse, le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, laissait tomber qu'«aucun parti politique ne pourrait s'approcher même d'un centième, même avec une perche olympique, de ce qui a été dit aux États-Unis».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer