Jean Lapierre: de nombreuses vies au parlement et dans les médias

Le chroniqueur politique bien connu et ancien ministre... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le chroniqueur politique bien connu et ancien ministre fédéral Jean Lapierre est mort tragiquement à 59 ans, mardi après-midi, lors de l'écrasement d'un avion aux Îles-de-la-Madeleine.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jean Lapierre est tombé dans la marmite politique dès son plus jeune âge. À 28 ans, il est devenu le plus jeune ministre de l'histoire du gouvernement canadien, titre que lui ravira quelques années plus tard un certain Jean Charest. Mais entre ses différentes vies de député, au pouvoir et dans l'opposition, Jean Lapierre est aussi devenu un personnage médiatique haut en couleur, captivant les auditoires à la télé comme à la radio. Un homme qui transgressait les frontières, autant des partis politiques que des médias.

Au cours de sa carrière, plusieurs commentateurs et éditorialistes ont reproché à Jean Lapierre de jouer sans aucune gêne dans différentes équipes. Il a d'abord été libéral, puis bloquiste, avant de redevenir libéral. Il a aussi entrepris une carrière de journaliste et de commentateur, alors qu'il était au même moment consultant auprès de grands entrepreneurs et de politiciens.

Né dans une famille modeste, Jean Lapierre commence à exercer un rôle de leader au secondaire, où il préside le conseil des élèves et organise une première grève, raconte-t-il dans une longue entrevue au magazine L'actualité, en 2002.

Après avoir passé un an en Californie, il commence le cégep à Granby, où il rencontre ses premiers mentors politiques, dont André Ouellet, alors organisateur pour le Parti libéral du Canada. Il sera député libéral pendant plus d'une décennie, mais l'aventure se terminera par l'échec de l'accord du lac Meech.

Se sentant trahi comme Québécois, Jean Lapierre ne peut supporter de poursuivre avec ce parti. «J'ai trop de fierté pour m'associer, même une minute, à Jean Chrétien», a-t-il dit à l'époque.

Jean Lapierre devient député indépendant avant de se joindre à Lucien Bouchard pour créer le Bloc québécois, qui devait d'abord être une coalition arc-en-ciel à la défense des intérêts du Québec. Une expérience de quelques mois qui n'a finalement pas été concluante.

Télé et radio

Après la politique, Jean Lapierre se tourne vers le monde des médias, notamment à la radio CKAC, à Montréal, puis à TQS. Puisqu'il est toujours au téléphone avec des politiciens, dans la rue avec Monsieur et Madame Tout-le-monde ou avec des militants dans les congrès partisans, il devient vite apprécié pour sa connaissance très large de tout ce qui grenouille en politique. Rapidement, il cerne les enjeux importants et les vulgarise.

Dans les années 90, il avait pris l'habitude d'organiser une fête annuelle où une brochette de gros noms se délectait de homard en sa compagnie.

Jean Lapierre aura une autre vie politique de 2004 à 2007, sous les libéraux de Paul Martin. Il avait accepté de replonger dans l'arène à la demande de son ami. Mais dès qu'il retourne dans l'opposition, il est rapidement courtisé par TVA, qui le met à l'antenne quelques jours seulement après qu'il eut quitté son poste de député.

Chronologie

Jean Lapierre en novembre 2001, alors qu'il animait... (PhotothèqueLe Soleil) - image 3.0

Agrandir

Jean Lapierre en novembre 2001, alors qu'il animait à la défunte station TQS.

PhotothèqueLe Soleil

Né le 7 mai 1956, à Bassin, aux Îles-de-la-Madeleine. Il est l'aîné de 5 enfants. 

1974: Il devient président des jeunes libéraux fédéraux, tout en étudiant le tourisme au cégep de Granby. 

1976: Il devient le chef de cabinet du ministre André Ouellet, tout en poursuivant des études en droit à l'Université d'Ottawa

1979: À 23 ans, il est élu député fédéral de Shefford sous les libéraux de Pierre Elliot Trudeau. 

1984: À 28 ans, il devient le plus jeune ministre de l'histoire du gouvernement canadien, pour une période de trois mois.

1990: Il claque la porte du Parti libéral après l'échec de l'accord du lac Meech

1991: Il se joint au Bloc québécois sous Lucien Bouchard

1992: Il quitte la politique pour entreprendre une carrière dans les médias

2004: Il est élu député fédéral d'Outremont sous les libéraux de Paul Martin

2007: Il reprend sa carrière d'analyste politique et d'animateur à la radio et à la télé.

Jean Lapierre laisse dans le deuil ses deux enfants, Marie-Anne et Jean-Michel Lapierre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer