Le cancer emporte l'ex-maire de Toronto Rob Ford

Rob Ford, en mai dernier... (AP, fournie par Dan Jacobs)

Agrandir

Rob Ford, en mai dernier

AP, fournie par Dan Jacobs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Rob Ford, un homme simultanément adoré par ses partisans et détesté par ses opposants pendant son mandat entaché de scandales qui l'ont rendu tristement célèbre à l'échelle internationale, est décédé.

L'ancien maire de Toronto, la plus grande ville du Canada, a succombé à un cancer 18 mois après que les médecins eurent découvert une tumeur maligne de la grosseur d'une balle molle dans son abdomen. Il avait 46 ans.

«Un homme du peuple dévoué, le conseiller Ford aura passé sa vie à servir les citoyens de Toronto», a indiqué sa famille par communiqué.

Le diagnostic tombé au mois de septembre 2014 est survenu moins d'un an après que M. Ford eut admis avoir fumé du crack alors qu'il était ivre. Il avait alors été forcé d'annuler sa candidature pour un autre mandat de maire et de se contenter d'une candidature au poste de conseiller dans sa circonscription de l'ouest de la ville.

Il a gagné malgré trois ans de mandat marqués par des scandales incluant des insultes face aux minorités visibles, des insinuations publiques sur sa vie sexuelle en plus d'avoir admis, après des mois de déni, qu'il avait consommé du crack et abusé de l'alcool.

Ceux qui connaissaient M. Ford décrivent un homme pour qui la loyauté envers les amis et la famille était aussi inébranlable que le soutien qu'il recevait de la Ford Nation, un groupe d'électeurs inspirés par sa personnalité à la fois dure et simple à laquelle ils pouvaient s'identifier.

«Il est très loyal envers ses amis. Il a un grand coeur», a décrit l'ancien député libéral John Nunziata, un ami de la famille Ford. «Il n'envoie pas ses amis à l'abattoir.»

Cette loyauté était réciproque. Sa famille est demeurée à ses côtés malgré les scandales, et par la suite, durant les jours noirs de sa maladie. Un nombre significatif d'électeurs a aussi continué d'appuyer la Ford Nation.

Son frère, Doug Ford, qui a pris sa relève à la candidature à la mairie après que son cancer eut été découvert, a terminé bon deuxième lors de l'élection en octobre 2014 - un signe de la popularité constante de son frère, selon plusieurs.

Son décès a suscité mardi une vague de sympathie aussi bien chez ses fidèles partisans que ses plus ardents détracteurs.

Le successeur de M. Ford à la mairie, John Tory, s'est attristé du fait que cet «homme profondément humain» ne reviendra plus jamais à l'hôtel de ville, où «son absence se fera sentir». Il a salué la mémoire d'un homme «qui exprimait le fond de sa pensée et qui s'est présenté à la mairie animé de convictions profondes».

Rob Ford en novembre 2014.... (Archives La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Rob Ford en novembre 2014.

Archives La Presse Canadienne

Drapeaux en berne

Tous les drapeaux des édifices municipaux de Toronto sont mis en berne en l'honneur de Rob Ford, qui a occupé une place importante dans la vie politique de la Ville, a indiqué le maire Tory, ancien chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Un livre de condoléances sera aussi mis à la disposition des Torontois à l'hôtel de ville.

Le premier ministre Justin Trudeau, sur son compte Twitter, a rendu hommage à Rob Ford, qui «a combattu le cancer avec courage et détermination», tout comme l'ex-premier ministre Stephen Harper, dont les liens avec l'ex-maire ont été mis en évidence lors de la dernière campagne électorale fédérale.

«Rob a été un battant tout au long de sa vie et un serviteur de l'État dévoué. On se souviendra de lui pour son courage, son amour pour Toronto et pour sa famille», a écrit M. Harper.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer