Souveraineté: Québec solidaire demande au PQ de mettre «cartes sur table»

Andrés Fontecilla et Françoise David... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Andrés Fontecilla et Françoise David

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Québec solidaire (QS) incite le Parti québécois (PQ) et tous les partis souverainistes à «mettre cartes sur table» et à préciser rapidement leur stratégie d'accession à l'indépendance.

Le coporte-parole de QS, Andrés Fontecilla, a souligné en entrevue avec La Presse Canadienne que son parti faisait de cet enjeu un «sujet prioritaire» en vue de l'élection provinciale de 2018.

Les partis doivent clarifier leur stratégie sur le «comment» et le «pourquoi» de l'indépendance, selon M. Fontecilla.

Québec solidaire estime qu'une campagne de 30 jours avant un référendum ne suffit pas pour convaincre les Québécois à faire l'indépendance. Il faut donc «prendre le temps» de les faire adhérer à la cause, a expliqué le parti par voie de communiqué.

Le parti de gauche estime qu'avant de discuter de «convergence» entre les forces souverainistes, des projets concrets doivent être sur la table et pour l'instant, constate M. Fontecilla, le PQ n'a rien suggéré de précis quant à l'accession à l'indépendance.

QS a pour sa part annoncé qu'un gouvernement solidaire formerait une assemblée constituante «élue au suffrage universel, composée de façon paritaire entre les hommes et les femmes et non partisane», qui serait chargée d'élaborer une constitution au Québec et de déterminer le statut politique de la province - des propositions qui seraient soumises au vote.

«Couplée à un réel projet social, la démarche de constituante est rassembleuse, car elle permettra d'élargir la base sociale et électorale du camp souverainiste avec l'inclusion de communautés traditionnellement en marge de la cause souverainiste», a soutenu le porte-parole par voie de communiqué.

Premier article

Le premier article du programme du Parti québécois édicte que le parti a pour objectif de réaliser la souveraineté du Québec «à la suite d'une consultation de la population par référendum tenu au moment jugé approprié par le gouvernement».

Un gouvernement du PQ adopterait également une constitution québécoise, et créerait une assemblée constituante pour rédiger la constitution d'un Québec indépendant.

Au dernier conseil national du PQ, en février dernier, le chef Pierre Karl Péladeau n'avait pas révélé si le parti tiendrait un référendum dans un premier mandat en 2018. Il a toutefois déjà écarté l'idée d'une «élection référendaire» - selon laquelle une victoire du PQ aux élections suffirait à déclarer la souveraineté.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer