Couillard place deux ministres à l'Éducation

Le premier ministre Philippe Couillard est entouré de... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard est entouré de quatre ministres touchés par les changements apportés à son cabinet, lundi : Sébastien Proulx, Hélène David, Luc Fortin et Lucie Charlebois.

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Confronté au vide créé à l'Éducation par la maladie de Pierre Moreau, Philippe Couillard a décidé de partager cette responsabilité entre les ministres Sébastien Proulx pour les niveaux primaires et secondaire, et Hélène David pour le collégial et l'université.

M. Proulx conserve quand même le ministère de la Famille, et demeure le ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. En plus de l'Éducation, on lui donne également la responsabilité du Loisir et du Sport.

Mme David cède la Culture et les Communications pour occuper désormais la responsabilité de l'Enseignement supérieur, une fonction occupée par Pierre Duchesne sous le gouvernement Marois. Le bureau de M. Couillard a toutefois précisé qu'il ne s'agit pas là d'un fractionnement du ministère comme ce fut le cas sous le gouvernement précédent. On évite ainsi de se lancer dans un autre chambardement administratif. Les ministres Proulx et David auront le même sous-ministre. M. Couillard a précisé qu'il ne faut pas voir là une mesure temporaire. Il a fait état du trop grand nombre de ministres qui sont passés par l'Éducation au cours des dernières années, et il a conclu que ce ministère a besoin d'une plus grande stabilité.

C'est le député de Sherbrooke, Luc Fortin, qui venait tout juste de faire son entrée au conseil des ministres sous la bannière des Loisirs et du Sport, qui prendra la relève à la Culture et aux Communications, ainsi qu'à la Protection et la Promotion de la langue française. Par ailleurs, la ministre Lucie Charlebois se voit ajouter la responsabilité de la Montérégie en remplacement de Pierre Moreau.

Confronté au vide créé à l'Éducation par la maladie de... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

En réponse aux questions sur le remaniement à l'Éducation, le premier ministre a déclaré que les intentions du gouvernement ne changeaient pas concernant le projet de loi 86 sur la réforme des commissions scolaires. Il s'est toutefois dit en accord avec l'intention manifestée la semaine dernière par Pierre Moreau, de prendre plus de temps que prévu pour entendre tous les points de vue, et mener à bien cette réforme. 

Quant à la combinaison des tâches données à Sébastien Proulx, soit la Famille et l'Éducation, M. Couillard a dit voir une continuité dans ces responsabilités, puisque c'est dans la famille que l'oeuvre pédagogique doit débuter.

Ajustements bien accueils à la CSQ

Tout en souhaitant au ministre Pierre Moreau de retrouver rapidement la santé, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a salué lundi les ajustements apportés par Philippe Couillard à son conseil des ministres, notamment le fait de nommer deux nouveaux ministres pour prendre la relève. « Les ajustements d'aujourd'hui comportent de bonnes nouvelles malgré le contexte difficile, soit la division des responsabilités entre l'Éducation et l'Enseignement supérieur ainsi que le rapprochement des responsabilités de l'Éduction et de la Famille. Nous accueillons positivement la décision de scinder le ministère de l'Éducation en deux ministères distincts puisque les énormes défis dans chacun des secteurs le justifient amplement », a déclaré la présidente de la CSQ, Louise Chabot.

Commissions scolaires: Proulx invité à prendre son temps

Tout en saluant l'arrivée de Sébastien Proulx comme ministre de l'Éducation, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a servi une mise en garde à celui qui sera le quatrième à occuper ce poste en moins d'un an. «Il est important que le nouveau ministre prenne le temps de connaître le réseau avant de poursuivre l'étude du projet de loi modifiant l'organisation et la gouvernance des commissions scolaires amorcée la semaine dernière», a affirmé Josée Bouchard, présidente de la FCSQ. «C'est le quatrième ministre dans ce dossier après  MM. Bolduc, Blais et Moreau, je crois qu'il serait sage pour le ministre Proulx de prendre le temps de mieux connaître le réseau». Mme Bouchard a aussi rappelé que la FCSQ avait sur la table une proposition pour un nouveau modèle de gouvernance qui avait été présentée à M. Blais avant son départ mais qui n'avait pu être déposée au bureau de M. Moreau.  Avec Ian Bussières

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer