Éthique: nouveau bras de fer autour de PKP

Bernard Drainville déplore que libéraux et caquistes cherchent à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Bernard Drainville déplore que libéraux et caquistes cherchent à imposer des invités avec une expertise dans le domaine médiatique, mais pas éthique.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Parti québécois (PQ) craint que ses adversaires cherchent à transformer la révision du code d'éthique des députés en procès politique envers son chef, Pierre Karl Péladeau.

Le bal des tiraillements autour des propriétés médiatiques du chef de l'opposition est reparti. Les députés ne s'entendent pas sur la liste des experts à inviter en commission pour réviser le code d'éthique et de déontologie des députés. 

«Le PQ veut nous imposer un droit de veto sur des éléments d'éthique qui touchent à Pierre Karl Péladeau», a dénoncé le député libéral Marc Tanguay, jeudi. 

Début 2015, le commissaire à l'éthique a déposé un rapport avec 23 recommandations en vue de l'amélioration du code. Parmi elles, celle de «préciser les obligations du député et les pouvoirs du commissaire à l'égard des situations exceptionnelles relatives aux intérêts détenus par un élu». 

Le leader de l'opposition, Bernard Drainville, déplore que libéraux et caquistes cherchent à imposer des invités avec une expertise dans le domaine médiatique, mais pas éthique. Par exemple, le Centre de recherche sur les médias de l'Université Laval ou la Fédération professionnelle des journalistes. «La commission parlementaire porte sur le code d'éthique, pas sur la situation du député de Saint-Jérôme», dit M. Drainville. Il craint que ses adversaires jouent de leur majorité pour imposer leurs invités, brisant «l'unanimité» sur laquelle repose la force du code d'éthique. 

Le caquiste Benoit Charette estime qu'il n'y a pas de «volonté réelle du PQ» de progresser dans l'amélioration du code. «C'est la première fois que je vois un parti d'opposition limiter les invitations et en plus le temps de parole des partis», dit-il. M. Charette ne voit pas d'autre issue qu'un vote à la majorité.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer