PKP a manqué de loyauté envers le Québec, soutient Khadir

Au passage, Amir Khadir exhorte Ottawa à annuler... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Au passage, Amir Khadir exhorte Ottawa à annuler la vente de véhicules blindés à l'Arabie saoudite.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a manqué de loyauté envers le Québec, soutient le solidaire Amir Khadir.

«M. Péladeau a eu des pratiques fort questionnables. Je n'achète aucune de ses explications, a lancé M. Khadir dans une virulente sortie. Ses compagnies, lors de sa direction, ont voulu éviter de payer de l'impôt au Québec, ont créé des sociétés-écran au Delaware et ailleurs pour échapper à l'impôt, à l'impôt que moi et vous, nous nous faisons un devoir et un honneur de payer, d'accord? Donc, comme loyauté à la nation du Québec, il a un grand problème. C'est un grand problème de déloyauté aux intérêts de la nation du Québec.»

La «convergence» appelée par M. Péladeau entre sa formation, le Parti québécois, et Québec solidaire avait été enterrée l'automne dernier lorsque la solidaire Françoise David avait affirmé que son parti présenterait 125 candidats lors des prochaines élections générales. Aucune nouvelle possibilité n'est apparue depuis sur ce front et aucune ne devrait apparaître. Le Parti québécois est en effet trop profondément aux antipodes de Québec solidaire, selon ce qu'a exprimé M. Khadir, lundi. 

Outre le cas de M. Péladeau, «le PQ a bien d'autres choses à se reprocher, a-t-il indiqué, notamment «sa religion de l'austérité». C'est parce qu'il a lui-même, lors de ses passages au pouvoir, «appliqué avec autant de rigueur les politiques d'austérité» et qu'il a «banalisé le saccage de nos services publics» que «les libéraux maintenant peuvent aller aussi loin».

Trudeau applaudi

Le solidaire Khadir applaudit par ailleurs la décision du premier ministre canadien, Justin Trudeau, de mettre fin aux frappes aériennes du Canada en Irak et en Syrie contre le groupe armé État islamique. Mais il lui demande d'aller plus loin en se dissociant des «politiques destructrices» des Occidentaux dans cette région du monde.

«Bravo au gouvernement Trudeau pour l'annonce de la fin des bombardements. Ceci dit, il faut repenser l'approche de l'Occident par rapport au Moyen-Orient.» Au passage, Amir Khadir exhorte Ottawa à annuler la vente de véhicules blindés à l'Arabie saoudite.

En octobre 2014, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, avait appuyé la décision du gouvernement de Stephen Harper d'aller lutter militairement contre les terroristes de Daesh aux côtés de pays comme les États-Unis et la France.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer