Exclusif

Glissade abrupte pour l'emploi dans les secteurs public et parapublic

Le nombre d'emplois dans les secteurs public et parapublic québécois culbute,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le nombre d'emplois dans les secteurs public et parapublic québécois culbute, selon des données compilées par le gouvernement du Québec. Sur une base annuelle, la baisse des effectifs correspond à une réduction de 3374 «équivalents temps complet», indique un tableau obtenu par Le Soleil.

Le précédent portrait datait de quelques mois. Il indiquait une baisse de 1484 «équivalents temps complet» sur une base annuelle. Amorcée l'an dernier, la glissade s'est donc accentuée ces derniers mois.

La baisse des effectifs a plus que doublé par rapport à la situation relevée au printemps dernier.

«Pour les mois d'avril à septembre 2015, les heures rémunérées dans les organismes publics s'élèvent à 433 millions. Par rapport aux mois d'avril à septembre 2014, «le total de ces heures rémunérées représente une baisse de 6,2 millions, laquelle correspond à une réduction de 3374 "ETC" sur une base annuelle», lit-on dans le document produit par le Secrétariat du Conseil du trésor.

C'est en convertissant le nombre d'heures rémunérées en «équivalents temps complet» - les fameux ETC -, et sur une base de 35 heures de travail par semaine, que le Conseil du trésor établit à 3374 la réduction du nombre d'effectifs.

La chute touche autant la fonction publique à proprement parler - les ministères et les divers organismes assujettis à la Loi sur la fonction publique - que les organisations et les réseaux de la santé et de l'éducation, ainsi que les sociétés d'État. La baisse a été de 1678 ETC dans le premier groupe et de 1696 dans le second.

Au 30 septembre dernier, l'État employait 576 243 personnes (parmi lesquelles de très nombreuses ne travaillaient que quelques heures par semaine ou temporairement) ou 491 104 ETC, pour parler comme le Conseil du trésor.

Certains, qui déploraient voir les secteurs public et parapublic grossir, se féliciteront en découvrant ces chiffres. A contrario, ceux qui estiment que la qualité des services publics ne cesse d'écoper depuis l'élection du gouvernement de Philippe Couillard s'en désoleront.

Cure minceur

Philippe Couillard a clairement affiché son objectif de réduire le nombre d'employés dans les secteurs public et parapublic. L'une de ses premières annonces après son arrivée au pouvoir a porté sur ce sujet.

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a déjà déploré le fait que la croissance des effectifs dans les secteurs public et parapublic s'est établie à une moyenne de 6250 ETC pendant plusieurs années. À la lumière des dernières données, la tendance a été renversée.

Le gouvernement s'est donné les moyens de dénombrer précisément ses effectifs en décembre 2014. Il a fait adopter la Loi sur la gestion et le contrôle des effectifs des ministères, des organismes et des réseaux du secteur public ainsi que des sociétés d'État.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer