Le sénateur Brazeau dans un état critique à l'hôpital 

Patrick Brazeau... (Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

Patrick Brazeau

Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Montréal

Le controversé sénateur Patrick Brazeau se trouve à l'hôpital mardi dans un état critique, mais sa vie n'est pas en danger.

Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CSSS) de l'Outaouais confirme avoir admis le sénateur québécois vers 1h mardi à l'hôpital de Hull.

L'homme de 41 ans a subi une intervention chirurgicale avec succès, indique le CSSS dans un communiqué diffusé mardi. Son état est stable, est-il précisé.

«L'état de M. Brazeau est considéré comme étant critique, mais stable. Sa vie n'est pas en danger», peut-on aussi lire dans le bref communiqué.

La Sûreté du Québec (SQ) dit être intervenue dans une résidence privée dans la petite municipalité de Mayo, en Outaouais, au nord-est de Gatineau.

Les policiers se sont rendus sur place vers 22h lundi soir en soutien aux ambulanciers, qui ont reçu l'appel d'urgence.

Un porte-parole de la SQ en Outaouais, Marc Tessier, a indiqué qu'il n'y avait aucun élément criminel dans cette affaire et qu'aucun dossier policier n'a été ouvert. Il a refusé de fournir plus de détails.

Les circonstances ayant mené à cette urgence médicale demeurent obscures et l'on ne sait pas si une autre personne était présente dans la résidence.

Dans le communiqué du CSSS, il est précisé que la famille et les proches de M. Brazeau souhaitent vivre ces moments en privé et qu'ils ne feront aucune déclaration publique.

Patrick Brazeau, qui avait été nommé à la Chambre haute par le premier ministre Stephen Harper en 2008, avait été exclu du caucus conservateur après avoir été accusé d'agression sexuelle et de voies de fait en 2013. D'autres accusations avaient ensuite été portées en 2014 dans le cadre d'une seconde affaire, soit de voies de fait sur une femme et un homme, de possession de cocaïne et de menaces de mort.

En octobre 2015, Patrick Brazeau a obtenu une absolution inconditionnelle pour les chefs d'accusation réduits de voies de fait simples et de possession simple de cocaïne auxquels il a plaidé coupable. Le chef d'agression sexuelle a été retiré.

Patrick Brazeau a aussi été accusé de fraude et d'abus de confiance dans le scandale des dépenses au Sénat.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer